Vite compris le 2 juin

Temps de lecture constaté 2’

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers atteignent un plancher historique Les derniers chiffres mensuels publiés par l’Observatoire crédit logement sont sans appel : c’est le moment de contracter un prêt pour l’achat d’un bien immobilier. Avec un taux d’intérêt moyen pour un crédit immobilier stabilité à 1,07 % en mai, un plus bas historique a été atteint. Autrement dit, jamais les emprunteur·ses n’ont eu à payer si peu d’intérêts pour devenir propriétaires. En comparaison, le mois dernier, en avril, le taux moyen à 15 ans était de 0,85 % et celui à 20 ans était de 0,98 %. Outre le pourcentage des taux, la durée moyenne des prêts n’a en outre jamais été aussi élevée. La tranche des durées entre plus de 20 ans et 25 encore représente 56,5 % des crédits.

La Bourse de Paris décolle Avec une envolée de près de 17 % depuis le début de l’année 2021, la place boursière parisienne atteint des niveaux inédits depuis plus de 20 ans. Le CAC 40, l’indice phare de la Bourse de Paris, atteint 6 500 points. Un niveau jamais vu depuis septembre 2020 et seulement atteint pour la seconde fois de l’histoire de l’indice. Au gré de la reprise économique mondiale et du regain d’optimisme des marchés, le CAC 40 a effacé les traces de la crise covid en quelques mois, pour aujourd’hui retrouver ses sommets historiques. Une performance qui compte parmi les meilleurs rebond des grandes Bourses mondiales. Depuis son point bas atteint le 18 mars 2020, le CAC 40 a ainsi rebondi de plus de 70 %.

L’inflation de la zone euro confirme sa hausse  Voilà qui ne rassurera pas les investisseur·ses et les épargnant·es. Après une hausse déjà marquée au mois d’avril (1,6 %), les prix à la consommation ont à nouveau augmenté en mai. Sur le mois écoulé, l’inflation a dépassé le seuil symbolique des 2 % en zone euro sur un an. Soit la limite haute de l’objectif fixé par la Banque centrale européenne (BCE). Dans le même temps, selon Eurostat, le taux de chômage a reflué de 8 %. Après cinq mois de déflation fin 2020, l’inflation est revenue en Europe en janvier 2021 et ne cesse de progresser depuis. L’inflation enregistrée en mai (2,3 %) est la plus élevé enregistrée en Europe depuis octobre 2018. Parmi les principaux facteurs de cette conjoncture : la flambée des prix de l’énergie, qui a atteint 13,1 % sur un an, après 10,4 % en avril.

Les campagnes anti-tabac plus efficaces chez les jeunes L’Observatoire français des drogues et des toxicomanies a publié ce mardi 1er juin une étude sur les effets de la lutte contre le tabac depuis la fameuse loi Evin (ndlr : loi du 10 janvier 1991 qui établit l’interdiction de fumer dans les lieux publics clos et interdit toute publicité en faveur du tabac). Conclusion : le recule le plus fort de la consommation quotidienne est observé chez les jeunes. Ainsi, entre 2000 et 2017, la consommation quotidienne parmi les 17 ans a chuté de 16 points, de 41 % à 25 %. Même constat pour les adolescent·es de 16 ans : 31 % en 1999, 12 % en 2019. De quoi revenir dans la moyenne européenne pour ces tranches d’âge. En comparaison, le tabagisme des adultes a reculé de 8 points entre 1992 et 2020, et s’établit aujourd’hui à 26 %. Au global, les ventes de tabac ont, elles, chuté de moitié en vingt ans. Suffisant pour satisfaire à l’objectif des politiques publiques d’aboutir à la première génération sans tabac en 2030 ?

L’Allemagne expérimente le revenu universel Pour évaluer le bienfondé et la réussite du concept de revenu universel, une opération teste grandeur nature est lancée outre-Rhin. Pendant trois ans, cent vingt-deux Allemand·es tiré·es au sort parmi deux millions de volontaires vont recevoir 1 200 euros par mois. L’occasion d’une évaluation en profondeur par l’institut allemand pour la recherche économique. Les versements mensuels seront financés par des dons émanant de 181 000 contributeur·rices. Le projet, présent ce mardi 1er juin, sera donc évalué scientifiquement sur le long terme. « Au cours des trois prochaines années, nous voulons étudier empiriquement si et comment le versement inconditionnel et régulier d’une somme d’argent qui couvre plus que le niveau de subsistance a un effet sur le comportement des gens », a résumé Jürgen Schupp de l’Institut allemand pour la recherche économique.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.