Vite compris le 17 mai

1 Français sur 4 veut déménager en 2021 • Selon L’Officiel du déménagement et OpinionWay, 25 % des Français, soit 1 sur 4, déclarent vouloir déménager cette année contre 15 % un an auparavant.

Les plus jeunes sont les premiers à imaginer un déménagement en 2021 : 1 personne sur 2 de moins de 35 ans. Les jeunes actifs sont les plus concernés : 29 % des 25-34 ans situés en Île-de-France, en appartement (pour 55 %), en ville, ils cherchent un cadre plus familial et plus vert. Parmi les jeunes étudiants isolés, 24 % des 18-24 ans recherchent le rythme plus soutenu des centres-villes. La proximité avec leurs proches (65 % vivent seuls) et la recherche d’offres d’emploi en sont les principaux facteurs.
29 % des Franciliens sont plus nombreux que la moyenne à se déclarer concernés par la recherche d’un cadre plus vert.

« Ce ne sont pas les ruraux qui cherchent à changer radicalement de cadre de vie, mais les habitants des villes petites à très grandes, qui cherchent à être mieux situés dans leur ville ou à s’installer dans une ville plus grande. »

Réforme de l’accès aux études de santé, Ma Santé 2022 • Les ministres Véran et Vidal confirment la fin du numerus clausus qui conduisait à plus de 60 % des candidats sans reconnaissance d’acquis, malgré deux ans passés à l’université. « Désormais, chaque université aura à définir le nombre d’étudiants qu’elle admet dans les filières de santé, en lien avec l’agence régionale de santé (ARS), en prenant en compte les besoins de santé et les capacités de formation des professionnels de chaque territoire. » Plus de 16 700 places dans les quatre filières en santé pour cette année universitaire 2021/2022, avec un bond pour la filière médicale. La barre des 10 600 étudiants admis en 2e année de médecine sera franchie à la rentrée 2021, soit une majoration de 1 300 places (14 %) par rapport à l’an dernier.

 

 

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.