« L’optimisation des espaces de travail est un enjeu pour toutes les entreprises », Laurent Bonnet, fondateur de Stockoss

Temps de lecture constaté 3’

Le déconfinement est lancé. Les entreprises vont à nouveau pouvoir accueillir leurs salarié·es au bureau, après plusieurs semaines de télétravail parfois contraint. Pour toutes les entreprises, pratiquant ou non le télétravail ou l’alternance entre bureau et home office, se pose le même défi : l’optimisation des espaces de travail. Optimisation qui passe notamment par une meilleure gestion et valorisation du mobilier et des objets de l’entreprise. Laurent Bonnet, fondateur de Stockoss, une jeune pousse qui offre un service de stockage et d’inventaire externalisé pour les entreprises, décrypte les enjeux de la réinvention des espaces de travail. Et présente sa solution.

Laurent Bonnet, fondateur de Stockoss

Comment Stockoss participe à l’optimisation des espaces de travail des entreprises ?
Depuis maintenant deux ans, Stockoss a pour vocation d’aider les entreprises à mieux gérer leurs assets physiques, leur patrimoine d’objets. Qu’il s’agisse de mobilier, de matériel informatique, de décorations, de matériel évènementiel… Nous proposons aux entreprises un service complet tout inclus, contrairement à l’offre assez morcelée par ailleurs. Nous venons chercher les objets chez nos clients, nous les mettons en stocks auprès de professionnels de la logistique, on les inventorie et on référence chaque objet grâce à une application mobile. Sur l’application, qui ressemble dans l’expérience à un site e-commerce, les entreprises et leurs employé·es peuvent aller faire leur « shopping », pour se faire livrer et rapatrier les objets selon leurs besoins. On fonctionne sur un principe d’abonnement des entreprises à Stockoss, avec un engagement d’un an minimum. Ensuite les variables qui font varier le tarif sont la superficie des bureaux à vider ou optimiser, la distance entre les bureaux et les entrepôts, le transport… L’idée est de dégager les entreprises de la contrainte immobilière liée au stockage.

Un bureau sain pour une entreprise saine donc ?
Des études montrent qu’un environnement de travail trop encombré nuit à la créativité et à la productivité. Nous sommes partis du principe que l’espace de travail doit être un lieu de créativité pour les entreprises et les employé·es. Un bureau mal organisé et pas optimisé est un bureau dans lequel la notion de créativité ne pourra pas s’exprimer pleinement. Ces dernières années, le sens de l’histoire voit les entreprises chercher de plus en plus à faire de leurs bureaux des lieux de vie, qui ressemblent de plus en plus à la maison ou sont plus accueillants. Il y aussi la tendance à se démobiliser de la partie immobilière de leur activité, qui mène à l’essor actuel du coworking par exemple. Externaliser la gestion des stocks permet également de se dégager de la pression psychologique et de ne pas consacrer le plus gros de sa superficie au stockage.

Quelles dynamiques observez-vous depuis le début de la crise sanitaire ?
L’évolution des espaces de travail a été complètement chamboulée par l’arrivée massive du télétravail. En ce moment, on voit beaucoup d’entreprises qui font le choix de quitter leurs bureaux en partie où même de s’en séparer complètement. Le plus souvent des start-up ou des PME qui pratiquaient déjà le télétravail. Pour ces entreprises, la transition s’est très bien passé et mène parfois à une meilleure productivité. Stockoss leur permet de vider leur bureau en un temps record et de continuer à valoriser leurs objets et donc de mieux gérer et faciliter le télétravail de ses collaborateurs. En faisant livrer un écran d’ordinateur ou un siège directement chez le·la salarié·e par exemple.
En revanche, pour d’autres, le plus souvent des plus grandes entreprises, la transition était moins anticipée et le changement de mentalité prend plus de temps. On commence à avoir des demandes d’entreprises de 500 à 1 000 salarié·es qui considèrent les avantages du télétravail mais aussi ses limites, et qui décident de continuer d’aller au bureau, en alternant avec le télétravail. Ces entreprises ne sont pas prêtes à quitter leur bureau complètement, mais ont toujours besoin d’une solution pour gérer leurs assets physiques lorsqu’ils n’y sont pas. Stockoss est un complément qui leur permet à la fois de conserver un bureau optimisé et de pouvoir manager efficacement le télétravail de leurs équipes.

En définitive, la tendance de l’optimisation des espaces de travail comme une solution durable pour les entreprises ?
Une chose à ne pas oublier, c’est que les conditions de travail des salarié·es en home office sont très différentes de celle des salarié·es au bureau. Beaucoup de personnes arrivent à saturation après un an de télétravail. La problématique de la superficie et du manque d’équipement à domicile est à prendre très au sérieux. Sans compter la pression mentale. L’optimisation des espaces de travail est un enjeu pour toutes les entreprises, au bureau comme en home office.
L’optimisation des stocks participe aussi à l’instauration de pratiques plus éco-responsables. Dans la grande majorité des sociétés, il n’y a pas de préposé aux objets, de responsable de la gestion des objets. En passant chez Stockoss, les entreprises délèguent cette responsabilité. De fait, les objets seront mieux identifiés, mieux utilisés et donc mieux valorisés. Ce qui évite par exemple de racheter des éléments ou de faire des commandes trop importantes. On discute de plus en plus avec des entreprises du CAC 40 sur des sujets justement très RSE, sur la gestion plus responsable du mobilier et des objets. Les entreprises veulent arrêter de faire n’importe quoi dans l’achat de mobilier et d’objets de bureau.

Propos recueillis par Adam Belghiti Alaoui

 

 

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.