Vite compris le 3 mai

Temps de lecture constaté 2’30

L’économie française repart tout doucement… • … après une récession historique en 2020 (-8,2 %). Selon une première estimation de l’Insee publiée vendredi 30 avril, le produit intérieur brut (PIB) a légèrement rebondi. Avec une croissance de 0,4 % au premier trimestre – par rapport au trimestre précédent. On doit en partie ce léger réveil à la hausse de la consommation des ménages (0,3 %). En dépit des restrictions sanitaires comme le couvre-feu ou la fermeture des grands centres commerciaux. Enfin, bonne nouvelle du côté de l’investissement des entreprises, qui a accéléré en début d’année. « Grâce aux aides de l’État, les entreprises ont pu renforcer leur trésorerie ce qui soutiendra le rebond de l’économie dans les prochains mois », explique Selin Ozyurt, économiste chez Euler Hermes.

Télécoms : les client·es mécontent·es augmentent • L’an passé, l’autorité de régulation des télécoms (Arcep) a reçu plus de 33 000 alertes de consommateur·rices mécontent·es. Une hausse de 37 % au total. Des mécontentements d’autant plus nombreux que les confinements successifs ont poussé les Français·es à passer plus de temps chez eux·elles. Et à recourir au télétravail. Parmi les insatisfactions des client·es : une mauvaise qualité du service, un déploiement trop long du réseau et notamment de la fibre ou les pratiques commerciales des opérateurs. Bouygues télécoms est l’opérateur pour lequel le nombre d’alertes, rapporté au nombre de client·es, est le moins important (19 alertes pour 100 000 client·es). Suivent Orange (25), SFR (26). En revanche, Free génère le plus d’insatisfactions (29 alertes pour 100 000 client·es).

La France étend l’éligibilité à la vaccination contre la covid C’est la grande annonce de ce vendredi 30 avril. Olivier Véran, le ministre de la Santé, a annoncé l’extension à la vaccination aux 4 millions de personnes âgées de 18 à 50 ans qui souffrent de maladies chroniques à même de les fagiliser face au coronavirus. Et ce dès le samedi 1er mai. Dans le décompte des 4 millions de personnes sont incluses 2,3 millions de personnes obèses, dont Emmanuel Macron a annoncé l’éligibilité. Les Français·es de plus de 50 ans avec des comorbidités peuvent d’ores et déjà se faire vacciner. Le plancher d’âge sans comorbidités est établi à 55 ans avec AstraZeneca et à 60 ans avec un vaccin à ARN messager. La liste des affections chroniques qui justifient une vaccination prioritaire a été établie par la Haute Autorité de santé. On y retrouve l’hypertension sévère, les pathologies cardiaques, le diabète, les insuffisances respiratoires ou rénales, le cancer, la démence…

Ôhm-La Maison du dirigeant, concept nouveau et stratégie d’alliances originales • C’est Christian Pousset, à la tête de We’ll Group, conseil en accompagnement de dirigeants d’entreprises et les organisations dans leur transformation, qui a conçu ce lieu de rencontre, d’échanges et d’alliance entre partenaires, des entreprises de conseil aux dirigeants (cabinets de conseil, d’avocats, des banques d’affaires, des entreprises de communication, de RH, de RSE, d’innovation et de lobbying). Le cadre – 156 boulevard Haussmann à Paris – regroupe un auditorium, un studio de tournage, une galerie d’art, trois terrasses et un restaurant privatif.

Des manufactures collaboratives sur tout le territoire métropolitain • La Banque des Territoires investit 950 000 euros dans Make ICI, réseau de manufactures collaboratives – makerspaces – pour accompagner son déploiement sur tout le territoire et soutenir le développement des métiers du « faire », industrie 2.0 au croisement de la technologie, de l’autoproduction et de l’artisanat traditionnel. Des artisans et créateurs en lancement d’activité accéderont aux ateliers, outils professionnels et services nécessaires à un coût rendu abordable par la mutualisation. Make ICI propose également un panel de formations aux métiers et à l’entrepreneuriat, destinées à des décrocheurs, demandeurs d’emploi de longue durée, jeunes en difficulté ou personnes en réorientation professionnelle. En 2021, 350 apprenants profiteront de formations pour la reconversion ou la montée en compétences.

Pfizer prépare un médicament oral contre la covid, le PF-07321332 • Cet inhibiteur bloque l’action de la protéase, enzyme essentielle pour la réplication du coronavirus. On utilise une tactique semblable en présence de VIH. Il s’agit d’une thérapie orale que le labo recommande de prescrire dès les premiers signes d’infection, avant même toute hospitalisation ou admission en soins intensifs. Un autre antiviral intraveineux Pfizer cible les patients hospitalisés. Les deux médicaments complètent la vaccination (dixit Mikael Dolsten, directeur de recherche chez Pfizer). Les deux traitements sont en phase de test dans un essai clinique de phase I.

 

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.