Vite compris le 27 avril

Temps de lecture constaté 2’30

43 banques disent vouloir réduire de beaucoup leurs portefeuilles exposés aux gaz à effet de serre • Objectif : une neutralité carbone à partir de 2050 pour contribuer à une économie mondiale à émission zéro, dans le cadre de l’Accord de Paris. Les banques signataires créent une Net-Zero Banking Alliance, parmi lesquelles Crédit Suisse, puis BNP Paribas, Société Générale, La Banque postale côté France, Barclays et HBC en Angleterre, Morgan Stanley et Bank of America aux États-Unis. Chiche.

L’image de la Sécurité sociale sort renforcée de la crise covid-19 • C’est le baromètre bisannuel de l’Ucanss – Union des caisses nationales de sécurité sociale – Les Français et la Sécurité sociale avec l’institut Harris Interactive qui l’établit. 71 % des Français·es se disent bien informés par la Sécurité sociale, qu’ils assimilent à l’Assurance maladie à 92 %. Moins à la gestion des retraites (50 %) et aux allocations familiales (43 %). L’exception française qui les protège (84 %) constitue pour eux un atout pour l’économie française et sa contribution à la redistribution des richesses et à la croissance (75 %). Dans le contexte covid, la solidarité demeure la valeur la plus associée à la Sécurité sociale (82 %), et 82 % des répondants estiment que la Sécurité sociale a joué un rôle important dans la gestion de la crise. En revanche, c’est le flou dès lors que l’on pose des questions sur la Sécurité sociale en tant qu’employeur. Une grande majorité pense encore que les collaborateurs sont des fonctionnaires (77 %), qu’ils exercent des métiers peu attractifs (55 %) et sont peu rémunérés (52 %).
La Sécurité sociale regroupe plus de 300 organismes de droit privé répartis sur l’ensemble du territoire, elle se compose du Régime général (travailleurs salariés et indépendants) et de régimes spécifiques (agriculteurs, notaires, ministres des cultes etc.). Le Régime général couvre près de 90 % de la population française. Il est composé des branches Famille (CAF), Maladie (Cpam, Ugecam), Retraite (Carsat) et Recouvrement (Urssaf).

L’Union européenne lance une action en justice contre AstraZeneca • Il y avait eu l’esclandre des masques. Puis les retards de livraison de vaccins. Lundi 26 avril, on apprend que l’UE a lancé une action en justice contre le laboratoire suédo-britannique. En raison d’engagements non tenus quant aux modalités de livraison des vaccins. « Les termes du contrat n’ont pas été respectés et l’entreprise n’a pas été en position de mettre en œuvre une stratégie fiable afin d’assurer des livraisons en temps et en heure », a indiqué un porte-parole de l’exécutif européen. Pour rappel, AstraZeneca n’a livré au premier trimestre que 30 millions de doses à l’UE sur les 120 promises contractuellement. Un nombre de doses qui sera également en dessous des attentes au deuxième trimestre. Une action « sans fondement » juge le laboratoire, qui espère régler cette affaire au plus vite. Du moins plus rapidement qu’il ne livre ses vaccins…

La boussole environnementale du groupe LVMH se veut ambitieuse • Le géant du luxe affirme que sa feuille de route baptisée Life 360 aurait réduit dans son activité de 36 % les gaz à effet de serre liés aux consommations d’énergies, de 11,6 % la consommation d’eau et de revaloriser 2 920 tonnes de déchets, selon le rapport RSE publié. En 2021, Life 360 se propose de créer des produits de luxe durables via 4 axes stratégiques : une circularité créative (écoconception des nouveaux produits d’ici à 2030 et packaging sans plastique vierge à partir de 2026), une traçabilité (100 % des chaînes d’approvisionnement), une protection de la biodiversité (« aucun sourcing ne sera effectué dans les zones à très fort risque de déforestation ou de désertification), avec un déploiement de programmes d’agriculture régénératrice pour réhabiliter cinq millions d’hectares d’habitat de la faune et de la flore d’ici à 10 ans, enfin une réduction de son empreinte carbone avec, cette année, le nouvel objectif d’une réduction de 50 % des émissions de gaz à effet de serre liées à la consommation énergétique des boutiques et des sites d’ici à 2026 et de 55 % des émissions issues du transport et de l’extraction ou de l’approvisionnement des matières premières d’ici à 2030. Il faudra à LVMH prouver qu’il ne s’agit pas de chiffres impossibles à atteindre.

Julia va rendre intelligente la mobilité de Renault • Luc Julia revient dans le giron natal. Ce Français, toulousain, parti il y a longtemps appliquer son expertise en intelligence artificielle chez Apple (Siri) puis Samsung entre chez le constructeur automobile en qualité de directeur scientifique. Il n’y appliquera pas l’IA puisqu’il a démontré en 2019 que L’intelligence artificielle n’existe pas (First Éditions), un livre dans lequel il entendait montrer que l’on était très loin de robots capables de supplanter l’humain. Blague à part, Luc Julia va bien sûr déployer les technologies d’IA dans le domaine de la mobilité, même si, pour lui, le « A » de IA correspond à « augmentée » plus qu’« artificielle ».

 

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.