Vite compris le 16 avril

Temps de lecture constaté 3’30

Des sportifs de haut niveau recrutés par la SNCF • Le Groupe SNCF vient de renouveler, jusqu’en 2024, la convention relative à l’insertion professionnelle des sportifs de haut niveau avec l’Agence nationale du Sport. Au travers du Dispositif Athlètes, l’entreprise recrute en CDI, forme et prépare la reconversion de nombreux sportifs chaque année. L’idée est de leur donner les moyens de mener de front leur carrière sportive et professionnelle. Aujourd’hui, le dispositif compte 30 athlètes qui occupent des postes très variés au sein de l’entreprise, en lien avec leurs compétences et leurs appétences : commerciaux, contrôleurs, techniciens de maintenance des trains, opérateurs de voie, agents de sûreté́, communicants, marketeurs, financiers, ingénieurs. La SNCF accompagnera jusqu’à 35 Athlètes d’ici aux Jeux Olympiques de 2024.
En presque 40 ans, les sportifs du dispositif SNCF ont remporté 27 médailles olympiques et de multiples championnats du monde, d’Europe ou de France. Aujourd’hui, SNCF est l’une des entreprises qui recrute le plus de sportifs de haut niveau. Pour en savoir plus

21 start-up françaises pourraient bientôt valoir 1 milliard d’euros • VivaTech et GP Bullhound publient pour la deuxième année le top 100 des scale-up européennes les plus prometteuses et susceptibles de devenir des licornes. Le classement compte 21 entreprises françaises. Par ordre alphabétique : Aircall, Alan, Algolia, BackMarket, Believe, Dashlane, EcoVadis, Front, Jellysmack, Ledger, Luko, Lydia, ManoMano, OpenClassrooms, PayFit, Qonto, Sendinblue, Shift, Sorare, Swile, Ÿnsect.
Cinq d’entre elles ont levé plus de 100 millions d’euros en 2020 : Qonto, Sendinblue, Ÿnsect, BackMarket et Ecovadis. De son côté, Believe envisagerait une entrée en Bourse accompagnée d’une levée de 500 à 700 millions d’euros. Source : Maddyness

Les entreprises françaises, grandes absentes du Top 50 des sociétés les plus innovantes du monde Dur constat pour les cadors français de l’innovation. Le Plan HealthTech présenté par le Boston Consulting Group (BCG), Bpifrance, Bio-Up et France Biotech le mardi 13 avril démontre qu’il y a un monde entre innover et transformer une innovation en succès mondial. Si la France compte par exemple plus de jeunes pousses dans le secteur de la santé que l’Allemagne, aucune n’a franchi le milliard d’euros de capitalisation. Une performance réalisée par six entreprises outre-Rhin. L’étude est sans appel : aucune entreprise française ne figure dans le top 50 des entreprises les plus innovantes dans le monde. Précisons néanmoins que cette étude est réalisée sur la base des déclarations de 1 600 dirigeant·es d’entreprises, et non à partir du nombre de brevets déposés qui relève de la politique de chaque pays.
Le palmarès 2021 voit le bond spectaculaire de Pfizer, qui entre dans le top 10, et des laboratoires pharmaceutiques : sur les 50 sociétés, 10 proviennent du secteur pharmaceutique et des Med-Tech, contre quatre l’an passé, et une seule en 2010. Au sommet, on retrouve sans partage les géants américains de la tech avec, dans l’ordre, Apple, puis Alphabet (Google), Amazon et Tesla. Autre source d’inquiétude pour l’économie française : deux de ses secteurs phares, le secteur automobile (quatre entreprises) et celui de la grande distribution (10 entreprises), sont très représentés dans le classement, mais aucune entreprise française n’est représentée.

Journée mondiale de la Femme Digitale : les stéréotypes sur les métiers du numérique ont la vie dure • Une étude OpinionWay-Se Loger de mars 2021 établit qu’alors que l’on compte seulement 27,4 % de femmes dans les métiers du numérique, près de 3 Français sur 10 et même 43 % des 18-24 ans pensent que cette part ne dépasse pas les 20 %. « La génération Alpha semble donc dresser un constat assez accablant de la parité dans le monde de la tech. Un sentiment de sous-représentativité au sein des entreprises du numérique est ressenti par un grand nombre de femmes (52 %) et partagé par une partie des hommes (42 %). Néanmoins, nous constatons qu’inversement, 1 homme sur 4 pense que la part des femmes dans les entreprises tech est plus importante que dans l’ensemble des entreprises françaises. Alors que seulement 14 % des femmes partagent cet avis. » 3 femmes sur 10 et 1 homme sur 4 pensent que les métiers du numérique sont plutôt destinés à la gent masculine. Un a priori également très présent chez les 18-24 ans, où 42 % pensent que ce sont des métiers masculins. À l’inverse, 69 % des hommes considèrent que ces métiers ne sont ni masculins ni féminins alors que les femmes sont 60 % à le penser. Enfin, une large majorité des femmes (58 %) anticipent un parcours difficile pour elles dans les métiers du numérique, alors que la majorité des hommes (53 %) ne leur prédit pas d’obstacles particuliers.

En Île-de-France, le carnet de tickets de métro « papier » va disparaître • Et la mesure devrait prendre effet dès le second semestre 2022. Contrairement aux carnets, les tickets de métro individuels, eux, resteront encore en vente pour les voyages exceptionnels. Il s’agit d’un « plan d’arrêt progressif » qui prévoit d’accompagner les usager·ères vers des produits alternatifs et notamment « les produits tarifaires disponibles sur la carte Navigo Easy, les smartphones et le contrat Navigo Liberté+ », précise la délibération votée par les administrateurs d’Île-de-France Mobilités (IDFM). En réalité, rien de surprenant, Valérie Pécresse, l’actuelle présidente de la région francilienne, évoquait déjà en 2018 la disparition des tickets de métro en carton à « horizon 2021 ».

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.