Vite compris le 15 avril

Temps de lecture constaté 2’50

En 2020, le nombre de CDI a augmenté dans les métiers de la finance  • Et cela malgré la crise ! À en croire les chiffres publiés mercredi 14 avril par le cabinet Fed Finance, le nombre de CDI (contrats à durée indéterminée)  a augmenté de plus de 4 points en 2020 par rapport à l’année précédente, dans les métiers liés à la finance. Le sacro-saint CDI représente près des deux tiers des motifs d’embauche dans le secteur, contre presque 30 % pour le CDD (contrat à durée déterminée) et 10 % pour l’intérim. Pour rappel, et comme les années précédentes, les embauches sont notamment liées à un besoin de remplacement (39 %), la création d’un poste (33 %) et l’accroissement de l’activité (27 %) – en repli toutefois par rapport à 2019.

La plate-forme d’échange de cryptomonnaies Coinbase entre en Bourse en force • C’était l’événement le plus attendu de l’année à Wall Street : la plate-forme d’échanges de cryptomonnaies et première entreprise entièrement consacrée aux cryptomonnaies Coinbase est entrée en Bourse dans la nuit du mardi (13 avril) à mercredi, avec un prix de référence déjà très élevé fixé par le Nasdaq à 250 dollars par action. Dans un contexte où l’engouement pour le bitcoin et les autres cryptomonnaies est toujours plus important, Coinbase marque déjà les esprits pour son entrée à Wall Street. Avec environ 130,7 millions d’actions mises sur le marché, la plate-forme est valorisée à 65,3 milliards de dollars. Il s’agit de la plus grande valorisation pour l’introduction en Bourse d’une entreprise américaine depuis celle d’Uber en 2019. Une entrée d’ores et déjà réussie, qui devrait participer à légitimer un peu plus les monnaies virtuelles.

Alerte sur le front des défaillances d’entreprises • En 2020, les défaillances et faillites d’entreprises ont reculé par rapport à 2019, malgré la situation sanitaire. Grâce aux soutiens publics, la dynamique positive s’est poursuivie sur le premier trimestre 2021, mais à y regarder de plus près, tout n’est pas rose. Selon la société Altares, « le niveau général des défaillances reste exceptionnellement bas » et tant que le « quoi qu’il en coûte » reste de mise, difficile de prévoir une explosion des faillites. En revanche, une première alerte apparaît : huit entreprises sur dix qui se présentent devant les tribunaux sont désormais directement liquidées. Un taux jamais atteint depuis vingt ans. Aussi, la chute des défaillances est trompeuse, les organismes sociaux comme l’Urssaf, qui sont à l’origine de 30 à 40 % des défaillances, n’assignent plus ou très peu les entreprises depuis un an. Une situation qui ne sera pas éternelle, tout comme les aides de l’État.

LVMH : 14 milliards d’euros de ventes au premier trimestre • On se souvient, malgré la crise, l’entreprise présidée par Bernard Arnault avait limité la casse en 2020 avec un chiffre d’affaires de 44 milliards d’euros, en baisse de 17 %. Mais la nouvelle année démarre bien ! Puisqu’au premier trimestre, le mastodonte du luxe a annoncé 14 milliards d’euros de ventes, c’est plus que les ventes qui avaient été observées sur la même période en 2019 (soit avant la pandémie). Si l’on raisonne en termes de chiffre d’affaires, le groupe de Bernard Arnault affiche une croissance de 30 % par rapport à 2020, et 8 % par rapport à 2019, à périmètre et change constants. Une jolie performance pour LVMH qui s’explique notamment par sa division phare : la mode et la maroquinerie, qui contribue à elle-seule à presque 7 milliards d’euros de ventes pour ce premier trimestre 2021.

L’Europe s’attaque au streaming sportif illégal • Mardi 13 avril a été adopté par la commission des Affaires juridiques du Parlement européen  le rapport d’initiative « Organisation d’événements sportifs dans l’environnement numérique ». L’objectif ? lutter contre le streaming sportif illégal. Deux moyens auraient notamment été retenus : la création de « signaleurs de confiance » (trusted flaggers) et l’obligation imposée aux FAI (fournisseurs d’accès à Internet) de retirer dans un délai de 30 minutes tout contenu sportif accessible, en ligne, via du streaming illégal. Les « signaleurs de confiance » seraient par exemple rémunérés par les ayants droit comme Canal+ ou BeIN Sports dès lors qu’ils signaleraient les plates-formes en ligne problématiques.

Les futur·es diplômé·es des écoles d’ingénieurs et de commerce privilégient le luxe et la sécurité de l’emploi • Le Palmarès Universum 2021 des entreprises, publié par Le Monde, révèle le classement des entreprises préférées des jeunes étudiant·es. Chez les diplômé·es d’écoles de commerce, le palmarès est dominé par trois entreprises du luxe et de la mode : avec, en première position, LVMH (22,8 %), suivi par L’Oréal Groupe (16,43 %) et Chanel (15,69 %). Suivent ensuite pour compléter le top 10 : Google, Apple,  KPMG, BNP Paribas, Air France, Disneyland Paris et Goldman Sachs. Du côté des étudiant·es en écoles d’ingénieurs, c’est Airbus (15,9 %) qui arrive en tête, suivi de près par Google (15,1 %) et Thales (14,72 %). Le top 10 est complété par Safran, Apple, Dassault Aviation, Microsoft, EDF, Vinci et Dassault Systèmes. Mais les difficultés de l’aéronautique commencent à contrarier ces préférences.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.