Vite compris le 6 avril

Temps de lecture constaté 3’30

Les député·es s’attaquent au greenwashing La vigilance sur les annonces vertes diffusées par les régies publicitaires, les annonceurs et les médias s’accroît d’année en année. À l’occasion de l’examen en première lecture du projet de loi climat, les élu·es de l’Assemblée nationale ont renforcé le contrôle des engagements affichés par les entreprises de cesser de promouvoir des produits nocifs pour la planète, au profit de biens et de services écoresponsables. Autrement dit, la lutte contre le greenwashing – méthode de marketing consistant à communiquer en se donnant une image éco-responsable éloignée de la réalité – se durcit. Pour donner corps à ces engagements volontaires, des « codes de bonne conduite » vont être promus par le CSA et devront entre rendus publics et « contenir des objectifs et des indicateurs permettant un suivi annuel de leur mise en œuvre. En outre, les entreprises coupables de publicité mensongère et d’allégations environnementales trompeuses feront face à des sanctions alourdies prévues par le Code de la consommation : une amende de 80 % du coût de la campagne de promotion et la publicité de cette sanction. Greenwashers, soyez prévenu·es !

Pas de festival de la BD d’Angoulême en 2021 C’est une première dans l’histoire de la grand-messe française de la bande dessinée. Le Festival international de la BD d’Angoulême (FIBD), qui devait avoir lieu du 24 au 27 juin prochain, n’aura finalement pas lieu, comme viennent de l’annoncer ses organisateur·rices. « Réaliser une édition du festival en juin − comme il avait été envisagé en novembre 2020 − aurait signifié renoncer à de nombreuses dimensions qui fondent l’identité et la raison d’être de l’événement depuis son origine », ont-ils·elles fait valoir dans un communiqué. Une version numérique du festival, première partie de la 48e édition, s’est tenue en janvier, mais l’édition physique historique n’aura pas résisté au contexte sanitaire. Selon les règles actuelles, les festivals d’été peuvent a priori se tenir, mais dans des conditions drastiques : 5 000 personnes maximum, assises et distanciées. Ces jauges auraient vu la viabilité économique du festival mise en danger et les acteur·rices du 9e art n’auraient pas pu rentrer dans leurs frais. Rendez-vous est déjà pris – sous réserve de la situation sanitaire bien entendu – en 2022, pour la 49e édition du FIBD.

Hausse des salaires pour les aides à domicile en octobre • Une bonne nouvelle qui se faisait attendre pour les aides à domicile qui interviennent chez les personnes âgées et les handicapé·es ! Puisqu’ils·elles bénéficieront le 1er octobre d’une augmentation salariale de 13 à 15 %, c’est ce qu’a annoncé jeudi 1er avril la ministre déléguée chargée de l’Autonomie, Brigitte Bourguignon. « Il est essentiel de revaloriser ces professionnels mobilisés en première ligne auprès des personnes en perte d’autonomie dans la lutte contre la covid-19, et qui permettront demain aux Français de vieillir plus longtemps chez eux », avance la ministre. Bien sûr, pas d’argent magique, ces hausses de salaire constituent une enveloppe de 300 millions d’euros par an, à la charge des départements, mais dont l’État « s’engage à couvrir 50 % », et même 70 % les trois premiers mois (fin 2021).

Les recettes fiscales liées au tabac s’affolent Voilà un record qui contente les caisses de l’État fait grimacer le corps médical. En 2020, les recettes fiscales liées au tabac ont grimpé à plus de 15 milliards d’euros selon le bilan annuel des Douanes, du jamais vu. Une hausse en grande partie due au premier confinement qui a bloqué les ventes transfrontalières, pour le plus grand bonheur des buralistes français·es, débarassé·es de leurs concurrent·es pendant plusieurs semaines. Malgré tout, si les recettes liées au tabac gonflent, les recettes douanières connaissent une chute globale de 10 %.

En Nouvelle-Calédonie, place au déconfinement progressif • Si l’on vit en France sous un air cloisonné, la Nouvelle-Calédonie s’apprête piano-piano à revivre. Le 8 mars, un confinement de deux semaines avait été instauré, qui avait ensuite été prolongé de deux semaines. Depuis, la donne a changé et les lieux culturels et de loisirs peuvent de nouveau respirer : « Toutes les activités économiques, sociales et de loisirs peuvent reprendre, dans le respect des gestes barrières, du port du masque obligatoire, de la distanciation sociale et des recommandations sanitaires », a fait savoir l’exécutif néo-calédonien. Les grands rassemblements sont bien sûr interdits, les discothèques devront aussi rester muettes. Pour les cinémas, ils pourront rouvrir, et comme les autres lieux qui accueillent du public, ils devront mettre en place un registre d’enregistrement des client·es. Les établissements culturels et de loisirs devront fermer leurs portes à minuit au plus tard, le gouvernement a précisé que ces nouvelles mesures sont applicables du 2 au 11 avril inclus.

Le chômage recule aux États-Unis • Près de 920 000 emplois ont été créés au mois de mars au pays de Joe Biden ! Alors que les économistes prévoyaient moins de 700 000 emplois supplémentaires. De là, les États-Unis affichent un taux de chômage égal à 6 % en mars (environ 9,7 millions de chômeurs dans le pays). Même si ce chiffre s’améliore, on est encore loin du taux de chômage d’avant crise – 3,5 % en février 2020. Le rebond des emplois créés serait lié à l’accélération de la campagne de vaccination dans le pays puisque les États-Unis vaccineraient trois millions de personnes par jour, confiait vendredi 2 avril Vivek Murthy, administrateur de la santé publique dans l’administration Biden. Ça va un peu mieux aux États-Unis, Biden anticiperait même de célébrer son « indépendance par rapport au virus » le 4 juillet, jour de la fête nationale américaine…

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.