Vite compris le 18 février

Temps de lecture constaté 2’20

L’UE conclut un nouveau contrat avec Moderna pour l’acquisition de 300 millions de doses de vaccin supplémentaires L’Europe repasse commande, Bruxelles vient de signer un nouvel accord avec le laboratoire américain Moderna. Après un premier contrat portait sur 160 millions de doses de vaccin anti-covid, ce sont 300 millions de doses que s’offre l’UE. Comme annoncé par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, mercredi 17 février, l’accord porte sur l’achat de 150 millions de doses, destinées à être livrées aux 3e et 4e trimestres 2021, avec une option de 150 millions de doses supplémentaires en 2022. Au total, l’UE devrait ainsi pouvoir disposer de quelque 310 millions de doses du vaccin Moderna cette année.

2020, année record pour la taxe sur les transactions financières • Et ce n’est pas pour déplaire à Olivier Dussopt, ministre des Comptes publics : « En 2020, cette taxe sur les transactions financières a battu des records en termes de recettes pour l’État français, puisqu’elle nous a permis de percevoir 1,785 milliard d’euros, soit une augmentation de 340 millions par rapport à l’année précédente », a-t-il déclaré à l’Assemblée nationale. Pour rappel, la « TTF » consiste en un prélèvement de 0,3 % sur les opérations de ventes d’actions et s’applique à toutes les entreprises qui ont leur siège social en France et dont la capitalisation boursière dépasse le milliard d’euros.

Les Français·es épargnent en moyenne 276 euros • C’est ce qu’il ressort d’une étude menée par Opinionway fin janvier : les Français·es mettraient en moyenne de côté 276 euros, cette somme atteint même 281 euros pour les jeunes âgés entre 18 et 24 ans. « Il s’avère que la crise sanitaire a frappé le pays alors que nous n’étions déjà pas en situation de plein-emploi. La crise a exacerbé la crainte vis-à-vis de la précarité et de l’emploi que pouvaient déjà éprouver les jeunes », souligne Yannick Hamon, porte-parole de Meilleurplacement.com. Et on le rappelle, épargner est devenu de plus en plus possible – y compris pour les jeunes – car la consommation a radicalement diminué en raison des deux confinements et des restrictions sanitaires.

Baisse du chômage au quatrième trimestre de 2020 : un trompe l’œil selon l’Insee • Après une forte augmentation au second trimestre, le taux de chômage en France est tombé à 8 % au quatrième trimestre 2020, soit 1,1 point de moins qu’au troisième trimestre. Une baisse autant spectaculaire qu’elle n’est paradoxale. Déjà compliquée et parfois contestée en temps normal, la mesure du chômage demande encore plus d’attention en cette crise de la covid. Selon l’Insee, la baisse est « factice » et s’explique par une bascule vers l’inactivité de personnes empêchées de chercher un emploi durant le deuxième confinement, et donc non comptabilisées comme chômeur·ses. L’Insee appelle ce phénomène le halo autour du chômage : par un effet de vases communicants, le taux de chômage baisse à mesure que ce halo grandit. Il représenterait 4,1 % de la population active, soit 1,8 million de personnes. Bonne nouvelle cependant, la baisse du chômage résulte aussi de l’amélioration du taux d’emploi, qui s’établit à 65,6 % de la population active fin 2020.

Alibaba, plus riche, mais moins certain de son devenir • Les mois d’octobre, novembre et décembre 2020 du géant de l’e-commerce chinois ont battu des records avec une augmentation de 37 % du revenu. Il n’empêche que ses concurrents directs, Tencent, JD.com ou encore ByteDance, le talonnent. La division cloud d’Alibaba se révèle rentable après 11 ans de mise en place à 2,47 milliards de dollars. En outre, pour reprendre la main sur ces géants qu’il estime trop puissants à son gré, la dictature chinoise a lancé à l’encontre d’Alibaba une enquête antitrust pour pratiques anticoncurrentielles. La fintech associée, Ant Group, sera elle aussi restructurée à l’avantage du gouvernement. Depuis la timide réapparition du fondateur Jack Ma et ses protestations suspectes de confiance dans les autorités, le cours d’Alibaba a chuté en Bourse.

Bpifrance, un « pont aérien de cash » aux entreprises • La banque publique d’investissement a, en 2020, lancé des dizaines de produits de financement destinés à éviter la faillite des entreprises françaises. La formule « prêts sans garantie » a augmenté de 144 % en 2020, trace son bilan d’activités.

 

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.