Vite compris le 5 février

Temps de lecture constaté 3’10

Les Rebondisseurs Français lancent de nouveaux outils de proximité, de solidarité et d’entraide entre entrepreneurs • En réalité, l’association emmenée par Isabelle Saladin et Claire Flin n’arrête pas de faciliter les « mises en relation rapides et opportunes, les échanges et discussions, le partage de bonnes pratiques, l’entraide et la solidarité, en tenant compte des contraintes sanitaires et des nouvelles pratiques sociales ». La nouvelle version de son site affiche désormais des « petites annonces ». Votre projet est encalminé ? Rebondissez et trouvez un job chez l’un des adhérents de l’association. Les RF lancent dans la foulée les Clubs Rebond, à dimension régionale, pour générer des rencontres, des partages et des échanges entre adhérent·es, « sans préjugés et en toute confidentialité des personnes présentes » (à ce jour existent l’Île-de-France – Fabrice Develay –, Rhône-Alpes – Anne-Flore Adam – et Bretagne – Christel Bony). Last but…, inauguration du groupe privé Les Rebondisseurs Français sur LinkedIn. On apprécie aussi ce qui existe déjà au sein du « club » : les prises de parole dans des événements entrepreneuriaux et dans la presse d’entrepreneur·ses, la conception d’offres avec ses partenaires (dont Harmonie Mutuelle, Karburan et Incityz…), des services gratuits d’avocat ou le contact de Charly, des outils pratiques comme le Guide de l’entrepreneur en difficultés (couverture en illustration), la série vidéo YouTube Trucs et astuces du rebond et les plates-formes OhMyBand et Act for Entrepreneur. ÉcoRéseau Business est partenaire et s’en félicite.

Les ventes en ligne ont atteint 112 milliards d’euros en 2020 en France • Ce n’est une surprise pour personne, mais le chiffre peut tout de même donner le tournis. L’année passée, la France a connu un rebond du e-commerce : 112 milliards d’euros de ventes en ligne, soit une progression de 8,5 % sur un an. « La fermeture des magasins et celle des rayons dits non-essentiels ont conduit à une forte augmentation des ventes au mois de novembre qui s’est poursuivie en décembre, en dépit de la réouverture des commerces physiques », peut-on lire dans le bilan annuel de la Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance (Fevad). En dépit de la réouverture des commerces physiques… bien plus qu’un simple effet covid donc ?

Emmanuel Macron dévoile sa stratégie décennale pour la lutte contre le cancer • À l’occasion des rencontres de l’Institut national du cancer (Inca), le Président de la République a livré la stratégie des dix prochaines années ainsi qu’une feuille de route sur cinq ans. L’occasion de rappeler que le cancer ne s’est pas arrêté durant la crise sanitaire, loin de là. Aujourd’hui, près de 4 millions de Français·es vivent avec un cancer et en 2018, 382 000 nouveaux cas avaient été déclarés. Le plan sur cinq ans présenté par le Président sera doté d’1,7 milliard d’euros, soit 20 % de plus que le précédent plan (2014-2019). L’objectif annoncé est ambitieux : réduire de 40 % le nombre de cancers évitables d’ici à 2040 et parvenir à 60 000 nouveaux cas en moins chaque année d’ici à vingt ans. Autrement dit, l’exécutif va s’attaquer sérieusement au tabagisme, à l’alcoolisme, à la mauvaise alimentation, à l’obésité et aux expositions professionnelles. Le chef de l’État a également exprimé un vœu pieux : que ceux qui auront vingt ans en 2030 constituent la « première génération sans tabac ».

La facture des vaccins s’alourdit pour la Sécurité sociale • À l’origine, la France n’avait provisionné « que » 1,5 milliard d’euros, à l’automne 2020, pour financer l’approvisionnement en doses de vaccins anti-covid. Une nouvelle année plus tard, la campagne bat son plein, entre introduction de nouveaux vaccins et retards de livraison. Le chef de l’État l’a promis lors de son intervention télévisée du mardi 2 février : tous·tes les adultes souhaitant se faire vacciner pourront l’être à la fin de l’été. Mécaniquement, l’addition des vaccins grimpe. La campagne devrait coûter plus de 3 milliards d’euros à la Sécurité sociale en 2021, soit deux fois plus que le budget provisionné dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2021. Pas un souci pour l’exécutif et son ministre délégué aux Comptes publics, Olivier Dussopt : « Nous ne serons jamais regardants sur le coût de la vaccination, c’est le meilleur investissement possible pour les Français·es et pour les entreprises. »

La désertification médicale inquiète toujours dans les territoires ruraux • Non, l’inégalité d’accès aux soins n’a rien d’un phénomène récent. Problème, elle ne se résout guère. D’après une étude commandée par l’Association des maires ruraux de France, les territoires ruraux ont toujours – en moyenne – un « accès aux soins inférieur par rapport à la moyenne des territoires français ». Les déserts médicaux se feraient même plus nombreux : 148 cantons étaient dépourvus de médecins en 2017 contre 91 en 2010 », la pente n’est donc pas la bonne. Un constat qui s’explique par le manque de nouvelles installations et la peine pour les médecins qui partent à la retraite à trouver leurs remplaçants. Pire, le phénomène pourrait s’aggraver, les médecins dans les cantons sont relativement âgés : Plus de la moitié ont plus de 55 ans en milieu rural.

La Ligue des Optimistes via Florent Albero rappelle « les 6 excuses qui vous empêchent de réussir » •
1. Je n’ai pas de chance.
2. Je ne peux pas le faire.
3. Je n’ai pas d’expérience.
4. Je n’ai pas le bon réseau.
5. Je n’ai pas les compétences.
6. Je n’ai pas les bons diplômes.
Mais « les bâtons dans les roues, les freins dans notre progression, nous nous les imposons à nous-mêmes ». Florent Albero, créateur de l’App qui Achète vos Biens en 24 heures, raconte : « Quand je me suis lancé dans l’immobilier en 2002, je n’avais aucun diplôme et pour seule expérience mes 8 années dans l’armée. On a connu mieux pour vendre des maisons, non ? Pourtant ça a été mon meilleur atout. Ce sont vos différences qui font votre force ! L’expérience : ça s’acquiert. La chance : ça se provoque. Le réseau : ça se développe. Les compétences : ça s’apprend. Les diplômes : ce sont des morceaux de papier. Croyez en vous. Soyez fier de vous. Et rappelez-vous d’une chose : il n’existe aucun chemin direct vers le succès. Le seul qui compte, c’est le vôtre. »

 

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.