Vite compris le 11 décembre

Temps de lecture constaté: 3′

Les réanimations covid toujours sur la pente descendante • Bonne nouvelle du jour, si les contaminations journalières se sont stabilisées et n’atteignent pas pour l’instant les objectifs annoncés et attendus par l’exécutif, le nombre de réanimations covid, lui, poursuit sa décrue. Ce que confirment les dernières projections de l’Institut Pasteur, selon lesquelles il pourrait rester entre 2 000 et 3 200 malades de la covid en soins critiques et en réanimation à l’hôpital le 15 décembre. Une estimation qui rejoint l’un des deux objectifs du gouvernement pour un éventuel déconfinement. Pour autant, ce constat ne suffit pas pour rassurer son monde et la tendance est plus à un frein de la levée des restrictions. Le 30 novembre, ce même Institut Pasteur projetait entre 1 600 et 2 600 réanimations covid. Le second confinement n’aura pas suffisamment ralenti la circulation du virus.

L’Agence européenne du médicament victime d’une cyberattaque • On le craignait fortement. Alors que l’Agence du médicament planche pour délivrer ou non l’autorisation commerciale de plusieurs vaccins, dont celui de Pfizer et BioNTech, une cyberattaque a visé l’agence européenne : « L’AEM a été l’objet d’une cyberattaque. L’agence a rapidement ouvert une enquête complète, en étroite coopération avec la police ».  Un contre coup qui on l’espère ne retardera pas l’annonce officielle de la validation du vaccin Pfizer et BioNTech, prévue fin décembre. Le verdict concernant Moderna sera rendu d’ici au 12 janvier.

Fibre optique, la France se démarque en Europe • Une ascension rapide ! Déjà 22 millions de foyers peuvent désormais accéder à Internet par la fibre optique en France, c’est un tiers de plus que l’année passée. À en croire les derniers chiffres de l’Arcep et l’étude réalisée par le think tank Idate, la France serait la championne d’Europe de la fibre optique ! Ainsi, l’ensemble des locaux privés et professionnels pourraient être fibrés d’ici à 2024. Même si les dernières lignes à mettre en place se révèlent les plus complexes à équiper et donc les plus… coûteuses. Pour rappel, le choix de se lancer dans la fibre optique remonte pour la France en 2013, avec le Plan France Très Haut Débit.

Le protocole des tests covid en entreprise se précise D’ici à quelques jours, les entreprises pourront dépister leurs salarié·es grâce aux tests antigéniques, plus rapides que les tests RT-PCR. Voilà déjà deux mois que cette « compétence » est inscrit dans le protocole sanitaire des conditions de travail durant la crise, manquait encore son mode d’emploi. Dont on connaît aujourd’hui les grandes lignes Parmi les principes entérinés : les entreprises ne pourront ni imposer de test ni enfreindre le secret médical en se procurant les résultats. Pas d’exception donc, ce que réclamait le Medef de Roux de Bézieux au nom de la prise en charge du test par l’employeur. Aussi, il faudra pour l’entreprise remplir au préalable une déclaration en ligne et s’approvisionner en tests à ses frais. Les campagnes de dépistages devront être ciblées et ne concerner que les salarié·es présentant des symptômes ou identifié·es comme cas contacts. Les employeurs ne pourront donc pas dépister de façon préventive ou avant d’envoyer du personnel à l’étranger par exemple, ni tester massivement au retour des vacances de Noël. Seuls les tests par voie nasale seront autorisés, bien que demandeurs de l’intervention d’un personnel de santé formé. Pas de tests salivaires rapides, autre demande du Medef rejetée. Un protocole qui permettra de participer à l’effort pour briser les chaînes de contamination et permettre un déconfinement ?

L’immobilier fait de la résistance • Le marché résidentiel ancien n’est que faiblement affecté par la crise sanitaire en 2020. Il ne s’agit pas d’une ironie, mais bien d’une réalité. Selon les chiffres publiés par l’ordre des notaires ce jeudi 10 décembre, le nombre de transactions n’a baissé que de 5 % sur un an, en fin septembre, avec 990 000 transactions. Côté prix, ils augmentent de 6,5 % pour les appartements et de 4,2 % pour les maisons. Frédéric Violeau, président de l’Institut national de droit immobilier souligne « la résilience remarquable du marché ».

Sony voit encore un peu plus grand • Belle opération pour Sony ! Le groupe japonais s’apprête à reprendre la société californienne Crunchyroll, détenue par WarnerMedia et spécialisée dans la diffusion de dessins animés japonais. Le rachat de la plate-forme Crunchyroll coûtera environ 1,18 milliard de dollars (1 milliard d’euros) à Sony, qui souhaite se diversifier et surfer sur la vague de l’animé car le marché mondial est en pleine croissance, et ce même en dehors des frontières japonaises. Au total, le marché du dessin animé japonais a atteint, à l’échelle planétaire, 21 milliards de dollars en 2018, le double de ce qu’il réalisait au début des années 2000. Prometteur.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.