Temps de lecture constaté 0,30’

Or les enseignes traditionnelles font mieux que les sites de pur e-commerce.

Une étude publiée par la Fevad le 8 décembre annonce une progression de 8 % des ventes sur Internet au 3e trimestre 2020.

Au total, 452 millions de transactions en ligne ont été comptabilisées pour un chiffre d’affaires de 26,6 milliards. Le montant moyen d’une transaction retrouve son niveau moyen d’avant crise : 59 euros (contre 64 au deuxième trimestre). Les secteurs aux plus fortes hausses sont l’alimentaire-PGC (36 %), la beauté-santé (31 %), tandis que le secteur mode-habillement maintient une croissance à 17 %. Surprise, les ventes sur Internet auprès des enseignes de magasins traditionnels continuent de progresser rapidement (29 % au 3e trimestre), tandis que les sites pure players d’e-commerce connaissent une croissance moindre (11 %). Au regard des données disponibles, le chiffre d’affaires annuel de l’e-commerce en 2020, tous produits et services confondus, devrait progresser de 6 %, contre 11,5 % en 2019. MB

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.