Temps de lecture constaté 0,45

La devise virtuelle sera accessible aux abonnés américains dans quelques semaines.

Libra – étymologiquement la balance de pesage des monnaies et à l’oreille libra comme libre – devait être lancée en juin 2019. C’est finalement un an et demi plus tard que la cryptomonnaie de Facebook verra le jour sous le nom de Diem aux États-Unis et dans quelques pays d’Amérique Latine.

De nombreux aléas ont entraîné ce retard. Mark Zuckerberg souhaitait indexer sa monnaie sur les devises traditionnelles, ce qui n’a pas enthousiasmé les banquiers centraux et régulateurs… Le fondateur du réseau social a également affronté les critiques nourries du Congrès américain. Son objectif initial consiste à créer un système monétaire pour simplifier les transactions entre les 2 milliards d’utilisateurs du réseau social. Outre le changement de nom du projet en faveur de Diem, l’accusatif latin de dies, par jour, la Libra Association a annoncé le recrutement de cadres pour renforcer son indépendance organisationnelle. Devons-nous croire à cette nouvelle annonce de Facebook ? Une chose est sûre, l’association s’est engagée à n’avancer qu’avec l’aval des autorités de régulation. MB

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.