Temps de lecture constaté 0,35’

Le sociologue Olivier Tirmache propose des outils pour améliorer la productivité.

Et si une bonne partie du travail en entreprise ne servait… à rien ? Cette thèse est celle que défend Olivier Tirmache dans son livre En finir avec le surtravail, le nouvel horizon de la productivité (Odile Jacob). Le docteur en sociologie et directeur du cabinet de conseil Light Feet estime qu’une bonne partie du travail en entreprise ne crée pas de valeur. « Les gisements de gains sont énormes. Le plus incroyable, c’est qu’ils sont restés intacts malgré tous les efforts de rationalisation. Ils existent parce que nous construisons des organisations qui ajoutent du travail au travail. » Dès lors, comment reconnaître le travail réellement bénéfique ? Quelles mesures peut-on prendre pour supprimer le « surtravail » et rendre l’organisation plus productive ? Telles sont les questions auxquelles ce livre répond très concrètement. Stratégie, outils de gestion, tous les services de l’entreprise sont passées au crible de l’analyse du sociologue. Le lecteur trouvera dans l’ouvrage des tests de diagnostic pour traquer le surtravail et améliorer la productivité. Une précieuse lecture en temps de crise…

Marie Bernard

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.