Vite compris le 2 décembre

Temps de lecture constaté 3’

« Le coup de pouce vélo » repoussé au 31 mars • Lundi 30 novembre, le ministère de la Transition écologique a fait savoir que l’opération « Coup de pouce vélo » allait être prolongée jusqu’au 31 mars 2021 alors qu’elle devait initialement s’achever en fin d’année. Pour rappel, il s’agit d’un forfait de 50 euros, pris en charge par l’État, en vue de faire réparer sa bicyclette. L’objectif était d’encourager les Français·es à opter pour le vélo pour se déplacer : « Ce dispositif a connu un large succès : le 24 novembre, la barre du million de vélos réparés a été franchie », s’est réjoui le ministère dans un communiqué. Dans ce sens, l’enveloppe globale de départ de 80 millions d’euros sera relevée de 20 millions d’euros supplémentaires. À bicyclette !

La baisse de la taxe d’habitation pour les plus aisé·es se concrétise • Déjà en diminution pour 80 % des Français·es, la taxe d’habitation va également baisser pour les 20 % des contribuables les plus riches. En 2021, la réforme sera étendue aux plus aisé·es : ils·elles vont bénéficier d’un premier allègement annuel de 30 % : « Si vous étiez redevable de cette taxe en 2020, le montant à payer diminuera progressivement jusqu’à la suppression totale de la taxe en 2023 », expliquent les services du fisc. Et vous pouvez déjà voir fondre votre facture dès le mois de janvier, « si vous êtes mensualisé·e, vous pouvez bénéficier de cette baisse à partir de janvier en venant dès maintenant diminuer vos prélèvements mensuels. Ainsi vous n’aurez pas à faire l’avance d’un montant qui vous serait restitué à l’automne prochain », peut-on lire dans un communiqué triomphant du fisc lundi 30 novembre.

Les prévisions de croissance de l’OCDE et l’espoir du vaccin Les prévisions habituelles de fin d’année, qui donnent une idée de ce que sera la croissance et l’activité économique de l’année à venir, s’annonçaient sombres et pessimistes pour ce cru 2020 décidément bien amer. Pour autant, l’OCDE a publié des nouvelles prévisions de croissance et de développement économiques plus optimistes qu’attendu. Pour 2021, l’organisation économique prédit une croissance mondiale de 4,2 %, loin des scénarios les plus catastrophiques. L’horizon semble s’éclaircir, et l’OCDE ravive l’espoir d’un retour de la croissance mondiale, en grande partie grâce à la perspective d’une arrivée prochaine de vaccins contre la covid dans nos pharmacies. Les prévisions de récessions bénéficient elles aussi d’une embellie. En septembre, le repli annoncé du PIB mondial était de 9,5 %, il est désormais de 9,5 %. La récession anticipée pour la France, passe elle de – 9,5 % à – 9,1 %. En revanche, le Royaume-Uni est le seul pays de l’OCDE pour lequel l’analyse s’aggrave (de – 10,1 % à – 11,2 %).

L’Union européenne se prononcera en décembre sur son autorisation du vaccin Pfizer-BioNTech • L’année 2021 devrait être celle du vaccin contre la covid. Pendant que la Haute autorité de santé et le gouvernement façonnent leur stratégie de vaccination, les laboratoires qui promettent une efficacité de 95 % attendent encore les autorisations de commercialisation des agences des médicaments. L’Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé qu’elle tiendra une réunion extraordinaire le 29 décembre « au plus tard », pour donner son feu vert ou son feu rouge à la commercialisation du vaccin Pfizer-BioNTech. Pas de vaccin pour Noël.

L’immobilier, nouveau placement préféré des Français·es • Selon un sondage mené par Opinion Way pour AuCoffre.com, la façon d’appréhender les placements a évolué au gré de la crise sanitaire et des confinements. C’est le placement immobilier qui est désormais privilégié en premier lieu, considéré comme le moyen le plus approprié pour épargner par 23 % des sondé·es, une portion en progression de 3 points. Le livret A, lui, traverse une crise de confiance et enregistre une forte baisse de 12 points, pour n’être plus cité que par 19 % des Français·es. S’il n’est plus une priorité, le livret A reste néanmoins le placement le plus accessible selon 45 % des interrogé·es, et le plus sécurisé (33 %). Un recul de popularité observé également concerne l’assurance vie, le premier placement en France avec un encours de 1 753 milliards d’euros. Ses rendements à long terme s’effondrent. Seul·es 14 % des Français·es comptent un jour placer leur argent dans un dispositif d’assurance vie. Plus surprenant, 66 % des sondé·es pensent que l’or reste une valeur rassurante qui ne risque pas d’être dévaluée et 43 % estiment qu’il serait une meilleure monnaie que l’euro !

En raison de la « jaunisse », la récolte 2020 de la betterave historiquement basse • Que la récolte fut mauvaise ! La catastrophe sanitaire de la « jaunisse » dans les champs de betteraves à sucre en France a entraîné une récolte 2020 abyssalement faible… 27,4 millions de tonnes en 2020. Soit son niveau le plus bas depuis plus de 30 ans. En raison d’une invasion de pucerons, vecteurs de la jaunisse. Par rapport à la moyenne des cinq dernières années, les rendements auraient chuté cette année de 30 %. D’ici à la mi-décembre, la filière espère la promulgation de la loi réautorisant à titre provisoire l’usage de semences enrobées aux insecticides néonicotinoïdes, qui pourtant sont contestés pour leur dangerosité sur la biodiversité.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.