Vite compris le 26 novembre

Temps de lecture constaté 3’

L’Institut Pasteur porte plainte en diffamation contre le réalisateur du documentaire Hold-Up Thèses complotistes, fake-news, culture de la suspicion permanente, opportunisme caractérisé… Le documentaire controversé Hold-up ne manque pas de controverses. Le film de Pierre Barnérias tient l’Institut Pasteur comme responsable de l’épidémie de coronavirus, en l’accusant d’avoir fabriqué le coronavirus « en insérant une séquence d’ADN de la malaria dans un virus peu dangereux ». Une accusation directe et potentiellement grave de conséquences si elle est prise au sérieux par les plus influençables et autres friands de théorie du complot. En réponse, l’Institut Pasteur passe à l’offensive, en déposant une plainte en diffamation contre le réalisateur du brûlot. Suffisant pour faire taire des complotistes toujours plus acharnés à convaincre leur monde que tout n’est que poudre aux yeux ? Rien n’est moins sûr…

Après l’allocution de Macron, les ventes de billets SNCF explosent ! • L’heure du verdict pour des millions de Français·es : pourrons-nous nous déplacer entre les régions pour fêter Noël en famille ? Si les conditions sanitaires le permettent, le Président de la République a annoncé un déconfinement pour le 15 décembre. De là, les ventes des billets SNCF ont tout simplement explosé, « + 400 % par rapport à ces derniers jours », observe le directeur général de Voyages SNCF, Alain Krakovitch. Des difficultés techniques ont été constatées sur le site à la suite de cet engouement. « Il y a plus de 4,5 millions de billets en vente, il y aura donc de la place pour toutes et tous », a-t-il expliqué. Des trains bondés pour Noël ?

Le marché des jeux en ligne a le sourire • À en croire les informations publiées par l’Autorité nationale des jeux (ANJ), le marché des jeux en ligne se serait redressé au troisième trimestre. Fin septembre, son chiffre d’affaires a progressé de 25 % par rapport au trimestre précédent. Une des explications : le volume record de mises enregistré sur les paris en ligne, soit 1,6 milliard d’euros, le niveau « le plus élevé mesuré sur un trimestre depuis dix ans », indique l’ANJ. À titre d’exemple, « la finale de la Ligue des Champions entre le Paris Saint-Germain et le Bayern Munich devient la seconde rencontre sportive à concentrer le plus d’enjeux depuis l’ouverture du marché avec plus de 31 millions d’euros de mises ». Seule la finale de la Coupe du monde 2018 avait fait mieux…

Le nombre de demandeur·ses d’emploi en catégorie A poursuit sa décrue  Si le taux de chômage, au sens du Bureau international du travail (BIT) augmente au gré de la crise sanitaire et s’établit à 9 % de la population active en France, le nombre de chômeur·ses inscrit·es à Pôle emploi et sans activité est, lui, en baisse constante. Après une nouvelle baisse au moins d’octobre (- 60 100), pour le sixième mois consécutif, le nombre de demandeur·ses d’emploi en catégorie A auprès de Pôle emploi s’élève à 3,8 millions de personnes, soit tout de même 10 % de plus qu’en février, avant l’explosion de la crise de la covid. Un constat de baisse qui s’explique en grande partie par l’effet de bascule des chômeur·ses de catégorie A (demandeur·se d’emploi sans activité) vers les catégories B (demandeur·se d’emploi qui a exercé une activité réduite de 78 h maximum par mois) ou C (demandeur·se d’emploi qui a exercé une activité réduite de plus de 78 h par mois).

Le géant de l’informatique américain IBM envisage un plan de suppression d’un quart de ses effectifs en France • En pleine période de perte de revenus, la multinationale américaine réagit en supprimant des emplois, sans surprise… Dans le cadre de sa restructuration mondiale, le cador de l’informatique envisage de se débarrasser de 1 180 à 1 385 postes en métropole, soit un quart de ses effectifs en France. Le mal nommé plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) attaché à ce projet devrait être présenté aux organisations syndicales le 16 décembre, et associer départs volontaires et licenciements. La restructuration du groupe toucherait entre 20 % et 25 % des effectifs en Europe, et s’inscrit dans une stratégie globale qui doit aboutir à la scission d’IBM en deux sociétés distinctes d’ici à fin 2021 (NewCo et RemainCo). Une scission qui pourrait conduire, selon les syndicat, à la réduction de près de 50 % des effectifs d’IBM France.

La belle initiative des Maisons de Marthe et Marie • C’est un heureux événement qui peut parfois entraîner certaines jeunes femmes dans la précarité. Dans le cas où elles se retrouveraient esseulées, ces femmes peuvent rejoindre l’association les Maisons de Marthe et Marie. « Parfois même, des jeunes filles qui avaient une vie normale basculent de façon dramatique à la rue du fait de cette situation », explique Amélie Merle, directrice. Le concept, huit femmes cohabitent dans un très grand appartement, quatre d’entre elles sont enceintes et dans le besoin, quatre autres sont bénévoles, bien insérées dans la vie active, et les soutiennent. Une fois le bébé né, les jeunes femmes pourront, grâce à leurs économies réalisées via le recours à l’association, démarrer leur nouvelle vie

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.