Temps de lecture constaté 35’

Une pépite qui reste 100 % française !

La start-up Preligens vient de réaliser une levée de fonds de 20 millions. Les fondateurs, Arnaud Guérin, PDG, et Renaud Allioux, directeur de la technologie (photo), conservent à eux deux plus de 50 % des parts, le reste est détenu par des investisseurs privés et trois fonds : 360 Capital, Ace Management et DefInvest.

Face à l’intérêt marqué de la CIA pour l’éditeur de logiciels via son fonds In-Q-Tel, l’État français a choisi d’intervenir par l’intermédiaire de son fonds DefInvest.

L’entreprise a développé une compétence unique dans la détection ultrarapide d’éléments pertinents au sein d’une masse gigantesque de données. Grâce à ses algorithmes, les utilisateurs vont par exemple transmettre des données aux analystes en vue de mener à bien des missions de surveillance ou d’intervenir sur le terrain.

Si la pépite de la tech reste 100 % française, elle réalise à ce jour la moitié de son chiffre d’affaires à l’international et travaille notamment avec les forces spéciales américaines. Les fonds récemment levés doivent servir à développer son activité d’analyse des données géospatiales. Une trentaine de sites de défense français seront équipés de sa solution dans les prochains mois. Si l’État français commence à investir dans nos pépites, tous les espoirs sont permis… MB

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.