Vite compris le 12 novembre

Temps de lecture constaté 2’45

Le déficit de la Sécurité sociale encore revu à la hausse • Rien de surprenant, l’aggravation de la situation sanitaire et le reconfinement décidé par le gouvernement creusent encore le déficit de la Sécurité sociale. Le gouvernement a soumis un amendement à son projet de loi de financement pour la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2021, pour rectifier le budget de la « sécu ». L’amendement est examiné au Sénat en première lecture cette semaine. Dans le projet de loi initial, le déficit du régime général et du fonds de solidarité vieillesse s’élevait à 44,4 milliards d’euros. Il avait déjà été révisé lors de son examen à l’Assemblée nationale, à hauteur de 46,6 milliards d’euros. Avec cette nouvelle révision, il s’élève aujourd’hui à quelque 49 milliards d’euros.

Fin de la saga judiciaire sur la contribution au service public de l’électricité (CSPE) Quelque 53 000 réclamations auprès de la Commission de régulation de l’énergie et 14 000 recours devant les tribunaux administratifs plus tard, le contentieux relatif à la CSPE arrive à son terme. Aussi connu sous le nom de contentieux Messer, du nom de la société de gaz carbonique qui a été la première à déposer un recours. Les contribuables qui ont indûment payé la taxe entre 2009 et 2015 devraient enfin obtenir gain de cause et être remboursés. Le coût pour les finances publiques est estimé à 710 millions d’euros. La Commission de régulation de l’énergie va procéder aux première transactions avec les contribuables lésés l’an prochain.

Au troisième trimestre en France, le taux de chômage bondit à 9 % • À en croire les données publiées par l’Insee mardi 10 novembre, le taux de chômage est reparti à la hausse au troisième trimestre : environ 9 %. Soit une augmentation de 628 000 personnes au chômage au sens du Bureau international du travail (BIT), pour un total de 2,7 millions de chômeur·ses en France (hors Mayotte). Pour rappel, la période entre avril et juin avait vu le taux de chômage fondre à 7,1 %. Une baisse mécanique puisque les personnes en recherche d’emploi ne recherchaient plus « activement » un emploi en raison notamment du confinement. Ce qui avait comme « invisibilisé » certain·es chômeur·ses. Depuis, ces mêmes personnes se seraient remis·es à rechercher activement un emploi, d’où la hausse soudaine de ce troisième trimestre…

L’énergie renouvelable serait la première source d’électricité en 2025 • Pandémie covid-19 certes, mais les installations d’énergie verte n’ont pas fait faux bond cette année et ne devraient pas non plus manquer à l’appel en 2021. D’après l’Agence internationale de l’énergie, le solaire, l’éolien, l’hydroélectrique et autres sources vertes d’électricité devraient représenter cette année « près de 90 % de l’augmentation de la capacité énergétique mondiale totale ». Là où, en raison de la crise sanitaire, le gaz, le pétrole et le charbon ont subi une forte baisse. En 2025, les énergies renouvelables « devraient devenir la première source de production d’électricité au monde, mettant fin aux cinq décennies de production du charbon en tant que principal fournisseur », prévoit Fatih Birol, directeur exécutif de l’AIE.

Le réseau des CCI s’allie à des fédérations du commerce adhérentes du Conseil du commerce de France • Il s’agit d’accompagner les commerçants indépendants dans l’accélération de leur transformation numérique et la mise en place de solutions immédiates. Avec l’Union de la Bijouterie et de l’Horlogerie (UBH), la Fédération nationale de l’habillement (FNH) et la Fédération des détaillants de chaussures en France (FDCF), « l’urgence est donnée à la détection et la mise en œuvre de solutions permettant aux commerçants de poursuivre leur activité. Fort de l’expérience du premier confinement, les CCI réactivent des solutions immédiates sur tout le territoire ». Pierre Goguet, président de CCI France : « Notre objectif est de sensibiliser et de faire connaître aux bijoutiers, joailliers et horlogers, boutiques indépendantes de prêt à porter et magasins de chaussures en particulier, les solutions numériques à leur disposition pour continuer à garder le lien avec leurs clients pendant cette période difficile. »

Le gouvernement prolonge le prêt à taux zéro mais renonce à proroger le dispositif Pinel • Déception pour les professionnel·les du bâtiment et de la promotion immobilière. Depuis fin septembre et la présentation du projet de budget pour 2021, le secteur attendait des amendement gouvernementaux sur deux dispositifs : le dispositif Pinel en faveur de l’investissement résidentiel locatif et le prêt à taux zéro (PTZ), qui facilitent l’accession à la propriété pour les ménages les plus modestes. La ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, avait promis la prorogation de ces mécanismes au-delà de 2021. Les professionnel·les du secteur ne pourront se féliciter que de la prolongation du PTZ jusqu’au 31 décembre 2021. Le dispositif Pinel, lui, sera interrompu fin 2021.

Le dictionnaire anglais Collins élit « Lockdown » comme le mot de l’année 2020 • « La langue est le reflet du monde qui nous entoure et 2020 a été dominée par la pandémie mondiale ». Voilà les mots d’une consultante en contenu linguistique, Helen Newstead, qui travaille chez Collins. Il n’en fallait pas plus pour élire « Lockdown » (confinement) comme le mot de l’année ! D’autres termes distingués par le dictionnaire anglais tournent aussi autour de la crise sanitaire mondiale comme « coronavirus », « social distancing » (distanciation sociale) ou encore « self isolate » (se placer en quarantaine). Ce fichu Sars-CoV-2 va rester gravé un moment… y compris dans notre culture.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.