Vite compris le 12 octobre

Il ne manquait plus qu’eux, le jury des prix Nobel de littérature et de la paix a choisi les deux héros • Comme chaque année, la semaine de désignation des lauréat·es des prix Nobel se clôture par les annonces des très attendus prix consacrant l’œuvre littéraire et l’œuvre pour la paix dans le monde. Jeudi 8 octobre, c’est la poète américaine Louise Glück (photo), 77 ans, que l’Académie suédoise a choisie comme lauréate pour le prix Nobel de littérature. Une récompense qui couronne son œuvre entamée dans les années 1960. Et qui confirme la féminisation des prix Nobel : jusqu’en 2020, seules 14 femmes ont été lauréates sur les 113 prix Nobel attribués, elles sont quatre cette année. Enfin, vendredi, le prix Nobel de la paix a consacré le Programme alimentaire mondial des Nations unies, pour « ses efforts de lutte contre la faim, pour sa contribution à l’amélioration des conditions de paix dans les zones touchées par les conflits et pour avoir joué un rôle moteur dans les efforts visant à empêcher l’utilisation de la faim comme arme de guerre ». Pour la première fois depuis 1944, la cérémonie physique de remise des prix du 10 décembre, jour de l’anniversaire de la mort d’Alfred Nobel, a été annulée. Covid-19 oblige…

La ville de Copenhague (Danemark) souhaite éradiquer les trottinettes électriques de son centre-ville • Leur utilisation s’accommode parfois très mal de la rencontre des piéton·nes ou des cyclistes, c’est pourquoi il deviendra impossible de louer ou garer une trottinette électrique dès le 1er janvier dans le centre-ville de la capitale danoise : « Malheureusement, nous avons constaté des problèmes majeurs avec ces trottinettes électriques […]. C’était extrêmement difficile pour les personnes âgées de passer quand elles sont affaissées dans la rue », regrette Rune Dybvad, conseiller municipal. Pour rappel, d’après la presse spécialisée, environ 300 accidents liés aux trottinettes électriques ont été constatés en 2019 à Copenhague.

Florence Sandis exorte les femmes : Brisez le plafond de verre : 12 clés pour réussir au féminin chez Michel Lafon Poche • Y sont interrogées celles qui l’ont brisé, « en fournissant des exercices très concrets pour aider les femmes à  atteindre les plus hautes marches tout en préservant leur équilibre personnel », jeunes actives comme managers confirmées.

Agathe Nicolle, CEO de WOÔ

Portraits de start-uppeuses • Aujourd’hui Agathe Nicolle, CEO de WOÔ, agence spécialisée en influence marketing, plutôt porteur lorsque l’on sait que 80 % des consommateur·rices ont déjà succombé à un achat, car recommandé par un·e influenceur·euse. Influencer, c’est bien. Influencer de manière « éthique », c’est encore mieux. WOÔ se trouve à l’origine de la création d’une charte éthique du marketing d’influence, 28 000 signataires au compteur pour le moment. Après une levée de fonds à 3 millions d’euros en 2019, Agathe Nicolle « coache » nombre de marques comme Petit Bateau ou Ricard.

« Plan blanc » renforcé dans les hôpitaux d’Île-de-France • Le jeudi 8 octobre, le directeur général de l’Agence régionale de santé de la région capitale, Aurélien Rousseau, a décidé le déclenchement du « plan blanc » dans tous les établissements hospitaliers d’Île-de-France, pour se préparer à « une marée très forte » de nouveaux cas covid. Le haut fonctionnaire se justifie ainsi sur Twitter : « Au vu de la pression sur les lits de réanimation et d’hospitalisation conventionnelle, j’ai demandé aux directeur·rices des établissements de santé de la région de déclencher leur plan blanc pour mobiliser toutes leurs ressources et anticiper les jours à venir. » Si le ministère de la Santé tente de rassurer en assurant que le plan blanc permet la mobilisation immédiate des moyens nécessaires en cas d’afflux, les praticien·nes s’inquiètent. À l’instar de Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP, sur les ondes d’Europe 1 : « On se met dans une situation où l’on risque d’avoir à choisir entre certaines pathologies ou certain·es patient·es. » Comme en écho, cette réponse d’Olivier Véran, ministre de la Saté, qui annonce le 9 octobre le déblocage de 50 millions d’euros pour l’installation de 4 000 nouveaux lits 4 000 lits « dès le mois de décembre et avant s’il le faut ». NDLR : ne fallait-il pas commencer par là en mars ?

Euronext acquiert Borsa Italiana, opérateur de la Bourse de Milan, à London Stock Exchange, pour 4,3 milliards d’euros • Après Paris, Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne, Dublin et Oslo, la liste s’allonge pour Euronext, qui deviendra leader européen des introductions en Bourse et des marchés secondaires à la fois pour les actions et les obligations.

© L.Vanbostal

Une nouvelle espèce de crustacé découverte près de Marseille • Une espèce jusque-là inconnue a été découverte dans la région phocéenne. Cette minuscule crevette mesure à peine deux ou trois millimètres et appartient à une catégorie encore mal connue, les thermosbaenacés. Baptisé par les scientifiques tethysbaena ledoyeri, le crustacé vit dans les eaux saumâtres d’une rivière souterraine du parc national des Calanques, à quelques centaines de mètres de la rive méditerranéenne. Son milieu est hostile, totalement obscur et dépourvu de flore. L’espèce avait déjà été observée en 1990 mais l’unique spécimen récolté était trop endommagé. S’il a encore des secrets à livrer, le tethysbaena ledoyeri, qui se nourrit de bactéries, serait capable de jeûner pendant de longs mois.

Restriction de l’usage des glyphosates • Le chemin vers l’interdiction du glyphosate, attendue en 2023, avance. Ce vendredi 9 octobre, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a publié de nouvelles restrictions pour les exploitations agricoles. Dans le cadre de l’objectif 0 glyphosate en 2023, l’Anses a lancé fin 2018 une évaluation des alternatives à la substance, elle publie aujourd’hui ses résultats. Lesquels aboutissent à des restrictions du glyphosate pour la viticulture, l’arboriculture et les céréales. Elles entreront en vigueur dans les six mois à venir. La substance classée cancérogène par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) sera notamment interdite dans les vignes sauf lorsque le désherbage mécanique n’est pas réalisable. Le détail du rapport et des cas où le glyphosate reste autorisé est à retrouver ici.

1 COMMENTAIRE

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.