Vite compris le 5 octobre

Trump contaminé, candidat contaminé ? • Après le tweet où il s’annonce positif au Sars-CoV-2, en compagnie de sa femme Melania, et donc en quarantaine à la Maison Blanche, Donald Trump laisse planer le doute sur la suite de sa campagne. Virtuelle, sans doute, ce qui évitera peut-être à l’Amérique les « débats » inaudibles sur un plateau. Les électeur·trices vont-ils sanctionner le président sortant qui avait longtemps nié l’existence même de l’épidémie, ou seront-ils·elles plutôt enclin·es à voter pour la victime ? Et Trump lui-même ne sera-t-il que frôlé par la grippette ou carrément alité ? Décidément, le virus rigole.

Guide pratique d’externalisation des SI • L’entreprise et l’outsourcing : optimiser le digital avec ou sans le cloud. Externalisez votre système d’information, « puissant levier de valeur ». Le conseil et le livre de Pierre-Jean Esbelin, expert en externalisation entrepreneuriale et patron de W2AC !, spécialisé en innovation fondée sur l’outsourcing. Gereso éditions.

 

Ça grince, ça coince, ça tousse à cause du choix du prestataire hébergeur de la base nationale de données de santé • Le Health Data Hub (HDH), plate-forme de la base nationale des données de santé inspirée par le rapport du mathématicien français Cédric Villani sur l’intelligence artificielle au profit de la recherche médicale, a choisi l’américain Microsoft pour héberger les données de santé des 67 millions de Français·es. L’intention première est bonne : « Une montagne de données plus facile à traiter si regroupée sur une seule plate-forme. » De quoi calculer l’anticipation des cancers du sein ou de la prostate à coups d’algorithmes. Voire l’épidémie si l’on avait disposé plus tôt d’une telle banque de données. Mais choisir un géant étranger, qui plus est sans appel d’offre européen, lève les boucliers.

Un spécialiste des techniques quantitatives danticipation des comportements de consommation, C-Ways, anticipe une baisse de la circulation épidémique de la Covid-19 en France sur la base de son indicateur prédictif TrackCovid • Or, 15 jours après, les autorités publiques de santé disent tout le contraire et sonnent l’alarme. Pourquoi ? C-Ways persiste et signe : l’épidémie ralentit depuis deux semaines déjà, mais les indicateurs officiels ne l’ont pas encore détecté. Dès lors, les autorités émettent « une communication anxiogène qui ne colle plus à la réalité ». L’indicateur de C-Ways, TrackCovid, avait établi la baisse le 17 septembre. Les indicateurs lui emboîtent le pas, à part le nombre d’entrées en réanimation mais avec 21 jours de retard en moyenne sur la contamination et le nombre de cas. Or ce chiffre est « illisible » si l’on tient compte de l’explosion des dépistages. « Oui le virus circule, mais non il ne s’accélère pas », confirme Grégoire Mialet, président du cabinet d’anticipation. C-Ways use d’une image : « Si nous devions faire une analogie avec la météo (l’usage le plus commun de la prévision dans nos sociétés), ce que nous sommes en train de faire revient à annuler une sortie en plein air la semaine prochaine sous prétexte qu’il pleut aujourd’hui. Une décision déconnectée de la réalité. »

Du 5 au 11 octobre se tient la Semaine nationale des retraités et des personnes âgées • La silver economy fleurit avec 20 millions de seniors en France en 2030 !

Ouverture exceptionnelle de la galerie des sculptures et des moulages, Petite écurie du roi, Versailles • Tous les week-end jusqu’au 31 décembre 2020. Elle abrite des sculptures originales, chefs-d’œuvre de marbre des jardins de Versailles et la collection de la gypsothèque du musée du Louvre constituée de plâtres moulés d’après l’Antique.

290 classes et 14 structures scolaires sont actuellement fermées en raison de cas de Covid-19 en France • bilan du ministère de l’Éducation nationale qui souligne une baisse par rapport à la semaine antérieure. Il y a deux semaines, un nouveau protocole allégé a été mis en place dans les établissements scolaires pour limiter les fermetures.

Engie-Suez face à Veolia : issue de l’OPA aujourd’hui • Sauf si des fonds d’investissements (scénario privilégié par Suez) entrent en scène.

Fin des enchères pour les fréquences 5G • L’État empoche 2,786 milliards d’euros aux enchères, Orange rafle le gros lot. C’est cher, mais raisonnable par comparaison avec les d’autres pays européens.

Six millions d’amende à l’encontre de la centrale d’achats des distributeurs français E.Leclerc et l’allemand Rewe • En cause, des pratiques commerciales jugées illégales par Bercy et la DGCCRF. Michel-Édouard Leclerc a beau jurer qu’il n’y « comprend rien », au micro de BFMTV, Bercy dénonce une « délocalisation rampante en Belgique pour contourner la loi française ».

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.