Temps de lecture constaté 2’

CB Commerce révèle une cartographie des 100 meilleures marketplaces mondiales de l’e-commerce transfrontalier en Europe.

À l’heure du numérique, l’e-commerce et ses entreprises fleurissent toujours plus et accumulent toujours plus de parts de marché et de chiffre d’affaires. Pour mesurer le poids du secteur en Europe et dresser la cartographie des principales marketplaces actives sur le vieux continent, CB Commerce, plate-forme qui stimule l’e-commerce en Europe, a mené une étude qui compile leurs données et les classe selon leurs parts de marché et leurs prévisions de croissance.

Pour parvenir à sa cartographie finale, CB Commerce a compilé des données et procédé à la pondération de quatre paramètres : les ventes en ligne transfrontalières en Europe (28 pays dont le Royaume-Uni, les indicateurs SEO de performance des sites internet (Search Engine Optimisation), le nombre de pays couverts et le nombre et le pourcentage de visites transfrontalières. En outre, l’étude couvre tous les types de plates-formes en ligne : B2C, B2B, C2C, P2P. Parmi les 100 premières marketplaces, 56 % proposent une offre en B2C, 36 % sont des plates-formes C2C et 10 % se concentrent sur la vente aux enchères. Au total, 41 % proposent des produits d’occasion et 68 % sont des marketplaces « pures », qui n’offrent que des produits de tiers. Preuve du poids considérable des marketplaces : elles représentent 59 % (84 milliards d’euros) du chiffre d’affaires généré par le marché de l’e-commerce en Europe (143 milliards d’euros).

Amazon, n°1 en Europe
Sans surprise, la première position des marketplaces en Europe est occupée sans partage par Amazon, le géant américain dirigé par Jeff Bezos qui se réserve la part du lion avec un CA de 32 milliards d’euros en 2019, soit près de 40 % des parts des marketplaces. S’en suit un top 10 composé, dans l’ordre de 2 à 10, d’eBay (États-Unis), AliExpress (Chine), Etsy (États-Unis), Discogs (États-Unis), Wish (États-Unis), Vinted (Lituanie), G2A (Pologne), Farfetch (Royaume-Uni) et Bandcamp (États-Unis). Six entreprises américaines, une chinoise et trois européennes, dont aucune dans le top 6. La première marketplace européenne du classement, la lituanienne Vinted, en plein boom, fait office de leader continental de la vente de produits d’occasion. Les deux premiers du classement, les américains Amazon et eBay, qui cumule respectivement 32 milliards et 17 milliards d’euros de CA, pèsent plus de la moitié du poids des marketplaces sur le marché de l’e-commerce européen.

Des perspectives de croissance à la hausse
Dans la foulée de leurs dynamiques de croissance, parfois considérables à l’image de la montée en flèche de l’activité et du CA d’Amazon ces derniers mois, les marketplaces mondiales vont encore progresser dans les années à venir. Elles pèsent aujourd’hui 59 % des parts de marché du e-commerce européen, elles devraient grimper à 65 % d’ici à 2025. Les marketplaces « pures » devraient, elles, représenter 75 % des parts de marché des marketplaces. Comme le note l’étude, les ventes en ligne et les entreprises du e-commerce font partie des « gagnants » de la crise sanitaire et économique actuelles. En cette période, les consommateurs se tournent massivement vers les plates-formes en ligne pour leurs commandes fréquentes et répétitives et restent fidèles malgré la crise, Amazon, eBay et consorts dépassent les marques et les détaillants dans presque toutes les dimensions de préférence du consommateur. Est-il nécessaire de le préciser, Amazon restera leader incontesté du secteur en 2025 et atteindra les 50 milliards d’euros de CA. Rien que ça.

Adam Belghiti Alaoui

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.