L’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle, la priorité des salarié·es post-crise !

Temps de lecture constaté 2’45

Sébastien Elvira

Sébastien Elvira est responsable commercial et porte-parole de Protime France, une entreprise spécialisée dans la gestion des temps et du personnel.

Tribune libre. Avec le travail au bureau qui fait son grand retour depuis quelques semaines, le quotidien des salarié·es connaît – une fois encore – quelques bouleversements. Pour autant, cette période de crise ne sera justement pas sans conséquence sur le long terme pour les employé·es qui expriment désormais un besoin de changements divers.

Parmi les nouvelles attentes explicitement partagées, l’équilibre vie pro-vie perso se hisse au rang de « priorité » pour 59 % des salarié·es post-crise. C’est en tout cas ce qui ressort d’une récente étude menée dans plusieurs pays par JLL, société spécialisée dans le conseil immobilier d’entreprise.

La gestion des temps, cet enjeu de tous les instants…
Après plusieurs semaines, voire plusieurs mois passés en télétravail, un très grand nombre d’employé·es ont ainsi pu réaliser que mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle n’était finalement pas impossible. Mieux encore, certaines et certains ont accordé davantage de temps à leurs proches, chose qu’elles·ils ne s’autorisaient pas forcément avant la crise.

Faire machine arrière semble désormais difficile malgré le retour du travail au bureau. Certain·es ont clairement exprimé leurs réticences à un retour complet à la normale. Pas forcément une mauvaise chose, bien au contraire ! Cette situation résonne comme une prise de conscience pour un grand nombre de personnes, employé·es comme dirigeant·es et managers vis-à-vis des difficultés engendrées par la gestion des temps.

Et pour cause, il ne faut pas se leurrer face à l’ampleur du sujet que représente l’équilibre vie pro-vie perso. Pour preuve, d’après l’étude Workmonitor menée par Randstad, pas moins de 56 % des salarié·es sondé·es dans 34 pays admettent être concerné·es par des déséquilibres entre vie professionnelle et vie privée. L’heure est venue de prendre cette thématique à bras-le-corps.

Un sujet phare, car directement lié au bien-être et la qualité de vie au travail
Pourquoi accorder une réelle attention à la gestion des temps de travail au sein d’une organisation ? Tout simplement parce que cela revient à :

  • prendre en compte et valoriser les attentes des salarié·es et donc favoriser leur motivation et engagement au quotidien,
  • s’investir pour le bien-être et la qualité de vie au travail (QVT),
  • réduire les risques psycho-sociaux (burn-out, brown-out, etc.),
  • aller vers un environnement de travail propice à l’épanouissement et la productivité.

Vous l’aurez compris, c’est un sujet qui mérite d’être approfondi tant il est lié à des notions clés. Il est donc essentiel de profiter de ces envies de changements pour oser se lancer dans la conception de nouvelles organisations  « post-covid » en phase avec les nouvelles attentes des salarié·es.

… et donc aussi levier d’engagement !
Pour ce faire, il est nécessaire d’ouvrir le dialogue, d’identifier et comprendre les attentes et ainsi trouver un certain équilibre entre les besoins de l’entreprise et les désirs des équipes.

Pourquoi une telle initiative concernant la gestion des temps ? Tout simplement parce qu’elle demeure directement liée au bien-être des équipes. Comprenez donc un vrai levier d’engagement. Dans ce sens, une étude menée par l’institut Great Place To Work l’atteste : les salarié·es qui se sentent bien dans leurs fonctions ont tendance à bien plus s’investir pour soutenir et aider leur entreprise, notamment lorsque cette dernière fait face à des difficultés.  Et quand on voit l’importance accordée à l’équilibre vie pro-vie perso chez les salarié·es actuellement, cela peut sérieusement faire réfléchir.

Une vraie différence
Bien plus qu’un « simple » aspect organisationnel, inclure la gestion des temps dans les spécificités de son environnement de travail reste un véritable élément qui permet à une entreprise de se distinguer auprès des clients, partenaires et autres concurrents.

Mais aussi, et surtout, aux yeux des talents qui seront bien plus faciles à attirer et fidéliser avec une expérience collaborateur pensée pour leur épanouissement personnel. La preuve, il suffit de voir le traitement médiatique récent accordé aux entreprises qui font preuve d’innovation dans la gestion du temps de travail de leurs équipes (semaine de 4 jours, flexibilité totale, etc.).

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.