À quoi ressemblera la cybersécurité en 2021 ?

Prédiction 1 : la standardisation du télétravail entraînera le déploiement de l’architecture de cybersécurité de type « Zero Trust »

Télétravailler ne doit pas rimer avec « danger pour les données », ces données, nouvel or notre de notre économie, qui font la valeur d’une entreprise. C’est pour cette raison que nous allons assister à la généralisation du déploiement d’architectures de cybersécurité dites « Zero Trust » […] La standardisation réussie du télétravail se fera uniquement grâce à des solutions de confiance, certifiées (HDS, Secnum Cloud, ISO…), développées par des entreprises qui ont la pleine conscience de l’importance de la protection des données.

Prédiction 2 : flexibilité et agilité, vers un modèle de cybersécurité as-a-service

Pour répondre aux besoins urgents liés au télétravail, les organisations se sont appuyées sur des solutions SaaS (Software-as-a-service), rapides et faciles à déployer grâce au cloud. Pour s’adapter à ces nouveaux usages, la cybersécurité elle-même doit évoluer vers un modèle flexible et agile, elle doit devenir « as-a-service » à son tour. […] Plus largement, on assistera en 2021 à une explosion de la demande pour des services de cybersécurité managés qui permettent à l’entreprise d’externaliser la sécurité du système d’information.

Prédiction 3 : 2021 l’émergence d’un espace numérique européen de confiance

L’Europe va devoir en peu de temps créer un espace numérique européen de confiance, avec les garanties d’indépendance et de souveraineté qu’elle doit à ses entreprises et ses citoyens. […] Cela passera à la fois par la création d’un cadre législatif et réglementaire standardisé pour « traiter et héberger les données des Européens en Europe » (Digital Services Act – DSA – et Digital Market Act – DMA –, RGPD), par l’émergence d’une offre de produits & services numériques de confiance certifiés et reconnus comme tels par les pays européens (type Gaia X) enfin la constitution d’acteurs industriels cybers multinationaux.

Prédiction 4 : émergence d’une culture du numérique et du risque numérique

Avec l’écologie, le défi du numérique est probablement le défi industriel prédominant des années à venir […] Concrètement, une part significative des 7 milliards d’euros alloués à la transformation numérique des entreprises et des services de l’État dans le Plan de relance devra favoriser l’adoption d’innovations conformes aux standards numériques européens en matière de protection des données (RGPD, DSA, DMA) et d’infrastructures essentielles (NIS2…). Avec l’émergence de nouvelles formations multiples et multiniveaux (écoles, formations continues et postbac, mastères, …), et par la sensibilisation dès le plus jeune âge à partir du secondaire.

Prédiction 5 : la cybersécurité « by design », un levier de performance pour notre industrie du futur

La cybersécurité pensée en amont, « by design », sera désormais considérée comme un avantage compétitif clé pour les nouvelles offres des concepteurs d’outils industriels […] En embarquant la cybersécurité dès la conception, les industriels pourront augmenter la valeur de leurs offres, améliorer leur image de marque.

Prédiction 6 : l’IA poursuivra sa montée en puissance dans la cybersécurité grâce aux données

[…] L’intelligence artificielle va être utilisée en renfort de l’intelligence humaine pour anticiper les attaques informatiques et réagir plus vite. Grâce à la multiplication des SOC (Security Operation Center) et des gisements de données intra-entreprises et internationaux (CyLON), le machine learning et l’analyse comportementale vont faire partie intégrante des solutions de cybersécurité en 2021 pour détecter en temps réel les cybermenaces, les comportements malveillants, et prévenir la propagation des attaques dans les organisations et les réseaux (malwares, ransomwares, crypto-virus…). n

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.