« Ressources humaines » 2020 – « Télétravail »

On vit en conf call, en visioconférence, et télétravail est le terme majeur de l’année. Le coworking continue, il faut travailler ensemble à distance, quant à Zoom et Microsoft Teams, ils sont les nouveaux responsables de réunion !

En 2020, le moral des Français·es a été relié à deux mots nouveaux : incertitude et chômage partiel.

Des restructurations ont eu lieu. Renault, Bridgestone, Danone, Aéroports de Paris… Les plans sociaux sont nombreux.

Le plan social est pourtant gavé d’argent public… quoi qu’il en coûte ! Et le budget semble prodigue pour le plan de relance économique. Il y a pour certains de vrais décrochages.
La génération Z travaille nous dit-on, mais à sa façon et invente de nouveaux liens au travail.

L’an dernier, on nous parlait des gilets jaunes, de la retraite à points (ou poings ?), du pouvoir d’achat, du droit de retrait et de la clause du grand-père.

Chaque année fait surgir son vocabulaire et brasse des mots qui dessinent les événements et grands débats. Et justement, l’ambiance sémantique émotionnelle 2020 dévoile un ressenti sombre : chacun se sent fragilisé, les étudiants sont perdus, les apprentis aussi. Les mots souffrance et détresse ont bercé l’année. Le mot distance était aussi omniprésent : tout était à distance. Ainsi les candidatures à distance ont angoissé plus d’un candidat. C’est d’une façon plus vaste, une numérisation massive du monde du travail qui est en marche. Les entreprises font ainsi désormais des visiorecrutements.

Pour compenser, un sens du collectif se tisse. On se sent solidaires. Solidarité et compassion montent comme des mots que l’on brandit pour exorciser cette ambiance insaisissable. Il faut remettre de l’humain. Face à la numérisation galopante du monde du travail, se dessine une recherche de métiers de sens ! 

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.