« Bonheur national brut »

Au cœur du débat… Le pouvoir d’achat Autour de cette tirelire fracturée, le pouvoir d’achat, le ras le bol fiscal le prix des carburants et les gilets jaunes. La colère se dévoile avec les pensions de réversion sur la sellette. La réforme des retraites inquiète tout comme l’impôt à la source ou la taxe d’habitation.

Le plan pauvreté et ses 8 milliards d’euros annoncés par le chef de l’Etat en septembre 2018 n’ont pas rassuré. Le président des pauvres ? s’interroge la presse.
Autour de la tirelire fracturée… De nouveaux axes Dans cette économie en mouvement, on trouve Thomas Buberl le patron d’Axa surnommé le désaxeur d’Axa. Benjamin Smith est lui aux commandes d’Air France depuis septembre, après le passage à vide avec la démission du PDG Jean-Marc Janaillac et la grève.

Une grève – de 36 jours – frappera aussi SNCF ! Le statut des cheminots et la bataille du rail alimenteront ce mouvement. Pourtant, la loi sur la réforme sera promulguée. Le monde des transports change donc : de la livraison des repas à domicile à Robot le taxi, c’est une révolution des mobilités.

Autour de la tirelire fracturée… Les visions du monde s’affrontent Si la collapsologie, qui étudie l’effondrement de notre civilisation industrielle, se développe, l’envie de recréer un monde meilleur se fait jour. Le capitalisme inclusif veut gommer les inégalités. Et, les Uberkillers élaborent des plateformes qui se veulent être des alternatives vertueuses à Deliveroo ou Uber. On constate aussi l’essor des entreprises contributives qui désirent agir pour le bien commun. Et, à remarquer : La sécu va mieux.

L’illibéralisme lui fait polémique. Défendu par la Hongrie et la Pologne, il vise à préférer la souveraineté et l’économie nationale au détriment de la démocratie libérale et de l’Union Européenne.

Quels mots raconteront l’avenir ? Ceux de la finance digitale ou de La PMI oubliée et de la désindustrialisation ?

Finalement, on rêve tous de ce Bonheur national brut, indicateur inventé il y a un demi-siècle au Bhoutan qui commence à inspirer l’ONU et l’OCDE.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.