Soleil vert

Tableau ‘’Tendances en langage’’ Developpement durable 2017, Jane Bee

Glyphosate, Foodtech, Irma, Harvey, Ana, Trop tard, Piège du feu, Voitures volantes, Cofarming, COP 23, Sommet

En cette année 2017, est-il « trop tard » ? Le citoyen peut utiliser un scooter électrique en ville grâce au « cityscoots » et tenter de réduire la pollution. Demain il conduira « des voitures volantes ». La ville préoccupe beaucoup, elle est en « état d’urgence ». Cela n’empêche pas les « centres villes » d’être « sinistrés ».

A la campagne, c’est le combat pour survivre, on met en réseau les compétences agricoles avec le « cofarming ».

Sujet de l’année : la peur du « glyphosate » puissant herbicide qui vient jusqu’à nous par le biais de la nourriture. Et puis il y a « les laits infantiles », les plus fragiles se voient exposés au danger de la « salmonella ». La technologie vient à notre secours pour détecter ce qui est comestible et sans danger, avec « la foodtech ».

Seulement, « New Delhi suffoque » sous le poids de la pollution de l’air, et « Harvey », « Irma », « José », « Maria », « Ana » signent « les ouragans » et « tempêtes », « apocalyptiques ». Et, « Thomas » désigne « l’incendie » qui frappe la Californie. L’été 2017 si chaud incarne donc le fléau du feu qui anéantit les forêts françaises du sud-est, c’est « le piège du feu ». Sur terre, c’est tristement l’heure de « la destruction des forêts sauvages ».

Oui, les décideurs ne restent pas insensibles à ces maladies de la planète bleue, le « Sommet », voulu par Emmanuel Macron défend à Paris l’idée d’un véritable investissement dans la transition énergétique. « Monsieur Hulot » est aux responsabilités. Aux « Etats généraux de l’alimentation » on nous promet une sortie des produits phytosanitaires et une restauration collective réorganisée. Pendant ce temps les « sulfites » et « métaux lourds » figurent dans la liste des dangers à éviter.

« Zéro déchets au bureau » versus « déchets électroniques » qui ne sont recyclés qu’à hauteur de 20 %, voilà le double visage d’une société qui semble à peine entendre les maux de la terre, malgré Cops et sommets.

Le succès du livre « La Vie secrète des arbres » préfigure-t-il un véritable changement dans les têtes des citoyens plus lucides que leurs élites ?

Jeanne Bordeau Fondatrice de l’Institut de la qualité d’expression
Jeanne Bordeau
Fondatrice de l’Institut de la qualité d’expression

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.