Habeas Porcus

Tableau
Tableau "tendances en langage" FEMMES 2017, Jane Bee

Meetoo ; Balance ton porc ; Habeas Porcus ; Ecriture inclusive ; Cheffe ; Brigitte ; Simone Veil ; Body Positive ; Sans fard

Le New York Times du 5 octobre relate que  le producteur Harvey Weinstein est accusé d’agressions sexuelles. C’est « Hollywood Cauchemar », c’est « la colère des femmes » ! L’actrice Alyssa Milano propage « #meetoo ». Et plusieurs milliers de femmes racontent ce qu’elles ont subi. « #BalanceTonPorc » est initié par la journaliste Sandra Muller sur Twitter. « Porc », « cochon » étaient d’ailleurs les surnoms de Weinstein à Cannes. Dans Causeur, Elisabeth Levy signe un édito sous le titre « Harcèlement féministe : Habeas Corpus ». Pour elles, les féministes vont trop loin. « Keep Women safe » peut-on lire aussi aux quatre coins du monde, appel à laisser un espace de tranquillité aux femmes même dans les trains et métros ? Et faut-il un espace grammatical à la femme ? C’est une autre question majeure de 2017. « Féminiser l’écriture…ou pas ? ». Faut-il écrire « chéri-e », « la cheffe », « l’entrepreneure », « les footballeuses ». Etrange concordance, en plein débat sur la dignité des femmes, « Simone Veil » s’éteint.

« La femme de 50 ans » est à la mode, même « sans fard ». On tolère les imperfections avec « le body positive ». La nouvelle première dame se nomme « Brigitte », elle est « une femme multi-casquettes ». Elle n’a pas le temps de suivre les conseils du moment : « je relâche la pression ». On se demande encore : « à quoi servent les princesses ? ». Les égéries elles servent à nourrir notre imaginaire, à rester pour toujours des exemples de « Mireille Darc », à « Jeanne Moreau ». « Danielle Darrieux » fait tout simplement partie de l’histoire du cinéma.

La révolution est donc féministe mais aussi technologique, avec « les ovules aux frais », « l’utérus artificiel », la reproduction peut n’être plus sexuée ! La PMA continue d’être dans le débat.

En politique, la communicante de Macron « Sibeth Ndaye » est remarquée. La femme de l’autre prétendant à l’Elysée, Pénélope Fillon, laisse derrière elle « les mystères de Pénélope ». Un sentiment d’incompréhension. Il reste le sourire « d’Emma Stone » héroïne de « La La Land » pour prouver, que même si « la révolte des actrices » a tonné, il existe encore des belles histoires qui vous conseillent une des formules de l’époque : «  faites-vous du bien » !

Jeanne Bordeau
Fondatrice de l’Institut de la qualité d’expression

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici