Habeas Porcus

Tableau
Tableau "tendances en langage" FEMMES 2017, Jane Bee

Meetoo ; Balance ton porc ; Habeas Porcus ; Ecriture inclusive ; Cheffe ; Brigitte ; Simone Veil ; Body Positive ; Sans fard

Le New York Times du 5 octobre relate que  le producteur Harvey Weinstein est accusé d’agressions sexuelles. C’est « Hollywood Cauchemar », c’est « la colère des femmes » ! L’actrice Alyssa Milano propage « #meetoo ». Et plusieurs milliers de femmes racontent ce qu’elles ont subi. « #BalanceTonPorc » est initié par la journaliste Sandra Muller sur Twitter. « Porc », « cochon » étaient d’ailleurs les surnoms de Weinstein à Cannes. Dans Causeur, Elisabeth Levy signe un édito sous le titre « Harcèlement féministe : Habeas Corpus ». Pour elles, les féministes vont trop loin. « Keep Women safe » peut-on lire aussi aux quatre coins du monde, appel à laisser un espace de tranquillité aux femmes même dans les trains et métros ? Et faut-il un espace grammatical à la femme ? C’est une autre question majeure de 2017. « Féminiser l’écriture…ou pas ? ». Faut-il écrire « chéri-e », « la cheffe », « l’entrepreneure », « les footballeuses ». Etrange concordance, en plein débat sur la dignité des femmes, « Simone Veil » s’éteint.

« La femme de 50 ans » est à la mode, même « sans fard ». On tolère les imperfections avec « le body positive ». La nouvelle première dame se nomme « Brigitte », elle est « une femme multi-casquettes ». Elle n’a pas le temps de suivre les conseils du moment : « je relâche la pression ». On se demande encore : « à quoi servent les princesses ? ». Les égéries elles servent à nourrir notre imaginaire, à rester pour toujours des exemples de « Mireille Darc », à « Jeanne Moreau ». « Danielle Darrieux » fait tout simplement partie de l’histoire du cinéma.

La révolution est donc féministe mais aussi technologique, avec « les ovules aux frais », « l’utérus artificiel », la reproduction peut n’être plus sexuée ! La PMA continue d’être dans le débat.

En politique, la communicante de Macron « Sibeth Ndaye » est remarquée. La femme de l’autre prétendant à l’Elysée, Pénélope Fillon, laisse derrière elle « les mystères de Pénélope ». Un sentiment d’incompréhension. Il reste le sourire « d’Emma Stone » héroïne de « La La Land » pour prouver, que même si « la révolte des actrices » a tonné, il existe encore des belles histoires qui vous conseillent une des formules de l’époque : «  faites-vous du bien » !

Jeanne Bordeau
Fondatrice de l’Institut de la qualité d’expression

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.