Tristan et les chatbot

Robolution, intelligence artificielle, deep learning, chatbot, réalité virtuelle, datatelling, snapchat, facebook messenger, linkedin, design thinking, l’obsession de l’UX, l’adtech, marketing 4.0.

Désormais, chaque humain aura « un assistant intelligent ». Chacun aura son confident, son « chatbot », son agent conversationnel. « L’intelligence artificielle » peut répondre à l’Homme. Le premier grand gagnant semble être « facebook messenger » !

Bruno Bonnell, le père des robots français, invente la « robolution » : addition de « robot » et de « révolution » car avec des machines intelligentes, rien ne sera plus jamais comme avant ! Avec le « deep learning » et des réseaux de neurones artificiels, Google Siri et Cortana peuvent apprendre à reconnaître des visages et même inventer des images improbables. Les programmes rêvent !

La « révolution digitale » bat son plein. « Snapchat », qui offre la possibilité de partager des photos et des vidéos pendant un temps limité, se développe à coup de mises à jour saluées par les abonnés, comme celle de créer sa propre « story » et de raconter des moments de vie.

Rien n’arrête « la digitalisation », que l’on soit entreprise ou citoyen. Le « social selling » accélère la prospection de nouveaux clients en mettant à profit les « datas » des réseaux sociaux. Et « l’obsession de l’UX » devient crédo : toujours faire évoluer l’interface de l’appli en fonction de l’expérience utilisateur !

Le petit monde des médias, lui, thésaurise ses scandales et ses incertitudes.

« Morandini » est mis en examen pour « corruption de mineur aggravée ». Le 16 novembre, les salariés « d’i-Télé » votent la fin d’un mois de grève, la plus longue grève dans l’histoire de l’audiovisuel privé. « Karine Le Marchand » transforme l’interview politique avec son « Ambition Intime » sur M6. « France info, une marque télé ? », telle est l’autre question de circonstance !

Au fait, nous serions passés au « marketing 4.0 » avec de « l’adtech » et de la publicité « programmatique » en fonction des récoltes des « data scientists ». Si tout cela vous dépasse, votre « chatbot » pourra-t-il vous conseiller « une detox numérique » ?

Jeanne Bordeau Fondatrice de l’Institut de la qualité d’expression
Jeanne Bordeau
Fondatrice de l’Institut de la qualité d’expression

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.