Quoi de meuf ?

Mode islamique, voile, burkini , IVG, congélation des ovocytes, sexisme, harcèlement, Hillary Clinton, Melania Trump, Elisabeth d’Angleterre, Lily Rose, Anne Hidalgo, génération yoga, auto shiatsu, paléofit, instagirls, le shazam de la mode, YouTubeuses beauté.

« La femme est l’avenir de l’homme » mais pas que… Elle est aussi l’avenir des marchands de beauté et de bien-être :  « auto shiatsu », technique japonaise pour s’auto-masser là où le stress guette, « paléofit », gymnastique inspirée de nos ancêtres pour accroître force et endurance, « génération yoga » pour garder son calme.  Bref, il s’agit de « rajeunir », de « mincir » et d’être « anti-âge ».

En mode loisirs créatifs, on goûte à la « mixologie », à l’habileté de concocter le cocktail parfait. Et on pédale en salle avec de la musique et des bougies, c’est le « soul cycle ».

Autres questions pratiques : « l’amitié homme-femme, c’est possible » ou « quelle ex êtes-vous » ? On en revient toujours au « quoi de meuf » ? Comment être une femme accomplie ? En entrant dans « les 40 ans galvanisants » ?

Sans transition, nous entrons dans la sphère des évolutions de société qui font débat. La « mode islamique » est diffusée par H&M, Dolce & Gabbana, Marks & Spencer… « Moi je n’en ferai jamais », commente dans Le Parisien, Agnès b.

Le « burkini » a été au cœur de la polémique estivale. Une trentaine de communes l’interdisent, mais le Conseil d’Etat estime l’interdiction abusive. Cet attribut de baignade reste aux yeux de Nicolas Sarkozy ou de Manuel Valls « une provocation de l’islam politique ». Il était une fois « le féminisme à l’épreuve du voile » !

Le portrait du « beau sexe » à l’épreuve de la réalité,  c’est aussi le « sexisme » qui reste encore à combattre. Ce sont les « mères isolées » qui travaillent plus souvent en temps partiel subi… C’est aussi l’« IVG.net des militants anti-avortements » qui pousse le législateur à renforcer la législation contre le délit d’entrave à l’avortement !

Des Françaises s’en vont en Espagne pour « congeler les ovocytes ». C’est illégal, mais ils sont conservés jusqu’à l’arrivée de la bonne personne ! Le Prince Charmant resterait-il toujours un rêve jamais périmé ?

Jeanne Bordeau Fondatrice de l’Institut de la qualité d’expression
Jeanne Bordeau
Fondatrice de l’Institut de la qualité d’expression

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici