Tableau ‘’Tendances en langage’’ culture 2016 , Jane Bee
Tableau ‘’Tendances en langage’’ culture 2016 , Jane Bee

Chtchoukine, Maurizio Cattelan, 130 chefs-d’oeuvre, de Hergé à Barbie, Leonard Cohen, Bowie, Prince, George Michael, Kev et Gad, Hanouna, Ken Loach, Leila Slimani, Alain Mabanckou.

Ne cherchez pas de mots nouveaux au rayon culture. C’est une comédie en trois actes avec un dernier acte un peu triste !

Acte premier : les expositions événements. « Maurizio Cattelan » à la Monnaie de Paris avec une crucifixion, « La Donna », Jean Paul II face à une météorite, « La Nona Ora » et une effigie d’Hitler en prière nommée « Him » adjugée 17,2 millions de dollars… « Hergé » au Grand Palais avec des centaines de planches de BD. Pour ou contre l’expo « Hergé » ? Petit débat entre critiques. Dans Courrier International, un journaliste russe parle d’« expo pour rien ».

Pourtant le public plébiscite cette rétrospective autour de Georges Rémi alias Hergé !

Et aux Arts Décoratifs, « Barbie » qui a vu le jour en 1959 se dévoile au travers de 700 poupées. Quant au collectionneur russe Sergueï Chtchoukine, il se révèle au travers de 175 oeuvres, de Picasso à Matisse en passant par Degas, Van Gogh….

Acte deux : les phénomènes du moment. Marion Cotillard « actrice mondiale » côtoie Brad Pitt dans « Alliés » de Robert Zeneckis.

« Alain Mabanckou », lui, s’impose comme un grand écrivain amoureux de la langue française avec son Le Monde est mon langage.

Et les « opéras oubliés » ravissent les spectateurs grâce à « Fantasio » d’Offenbach ou « Proserpine » de Saint-Saëns. Au Châtelet, c’est un emblème américain qui tient le haut de l’affiche, « 42nd Street » se faufile dans l’Amérique de l’après-crise de 29, sur fond d’un show en claquettes, dansé et chanté.

En Acte trois, on joue au jeu du « name dropping ». On nomme les icônes du rire « Kev et Gad » ; leur spectacle « Tout est possible » est un succès critique et public. « Dylan » devient Prix Nobel de Littérature à l’origine de « nouveaux modes d’expression poétique ».

On cite avec des larmes la cohorte des grands disparus : « Leonard Cohen », « Elie Wiesel », « Prince », « Galabru », « George Michael », « Michèle Morgan ».

La grande faucheuse reste la maîtresse du clap de fin. Rideau !

Jeanne Bordeau

Fondatrice de l’Institut de la qualité d’expression

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici