Bien heureux qui pourrait définir la « culture » en 2015. Elle vibre dans tous les sens.  Kendji , chanteur vainqueur de la saison 3 de « The Voice », vendeur de plus d’un million d’albums devient un objet culturel ! Ouf ! Il  n’est pas la seule curiosité de ce voyage en culture !

Culture, 2015, Jane Bee
Culture, 2015, Jane Bee

Des figures deviennent souvenirs

Faudrait-il débuter par un chassé-croisé des chers disparus ? Guy Béart et son « eau vive » rejoignent l’au-delà le 16 décembre 2015, René Girard et sa « violence mimétique » le 4 novembre 2015. Un éditeur tombe aussi, Claude Durand, le 7 mai 2015. Sans lui, qui lirait Soljenitsyne ? Et Lucien Rebatet : il n’est pas mort en 2015, il est réédité avec son controversé « Décombres ».

 

Des rires fusent

Le marché de l’humour ne connaît pas la crise. La faute à la crise ? Kev Adams est le grand gagnant. Prof 2 et Les nouvelles aventures d’Aladin enchantent le box-office. Les Minions  séduisent eux plus de six millions de spectateurs en France !

 

Et la valeur dure avec les années

Toujours là, les anciens ? Oui, Johnny souffle ses 72 bougies et Lelouch file le parfait amour avec ses 78 printemps et son « Un+Une ». Une autre carrière longue à signaler ? Oui, celle de Joël Pommerat. L’auteur-metteur en scène a 25 ans, 25 ans de vie théâtrale. Son « ça ira (1) fin de Louis » est fondé sur des séances d’improvisations et il remplit les salles.

 

Et le rideau se lève encore

Il se lève le rideau, au 69éme Festival d’Avignon, le directeur Olivier Py  met en scène Le Roi Lear. Richard III  est aussi représenté dans la Cité des Papes. « Shakespeare superstar » !

D’autres superstars lèvent le voile sur leurs talents à la rubrique grandes expos : Velasquez au Grand Palais avec ses 478 833 visiteurs, « Warhol Unlimited » au Centre Pompidou de Metz et au musée d’Art Moderne de Paris. A la réouverture du Musée Rodin, s’ajoutent Picasso et Bonnard au Grand Palais et au Musée d’Orsay. 2015 ressemble aux autres années, on prise les grands événements !

 

Culture de combat

Le monde de la culture ne fabrique plus de lexique nouveau. Il est un théâtre d’actualités permanentes. Quand cette actualité sème la terreur islamiste dans Paris, il faut des chansons pour soigner les inguérissables plaies. Perlimpinpin de Barbara est entonnée aux Invalides par Nathalie Dessay.

Le combat n’est pas que musical, il est également social. Vincent Lindon est primé à Cannes avec La Loi du Marché. Et le livre, lui, « entre en résistance », « le dessin libre » désarme les terroristes grâce à ses traits d’esprit !

 

Culture phénoménale

La culture française aime les phénomènes mondiaux : James Bond, Star Wars, « Sa majesté Adèle », chanteuse londonienne. Malgré tout La Famille Bélier triomphe avec Louane, meilleur espoir féminin aux Césars et heureuse interprète de Chambre 12, album qui s’écoule à plus de 500 000 exemplaires. Et le phénomène « séries télés », avec Dix pour-cent sur France 2 et Versailles sur Canal Plus. Versailles, dans la réalité, ce sont les dégradations perpétrées contre Dirty Corner d’Anish Kapoor.

 

Culture maelstrom

Vous étiez prévenu, la culture devient un aréopage d’événements, pas toujours faciles à classer. Sylvie Joly s’en amuse depuis le paradis de l’humour qu’elle rejoint le 4 septembre 2015. Omar Sharif se demande où est passée l’élégance depuis son ultime demeure accostée le 10 juillet 2015. De toute façon, l’esthétique et l’élégance sont immortelles, du moins on l’espère. D’ailleurs plus de 200 000 personnes ont  tenté de répondre à la question « David Bowie is… », le temps d’une expo à la Philharmonie. Philharmonie inaugurée un 15 janvier avec « Chagall en maestro ».

Jeanne Bordeau

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici