AirFrance
Home Expressions Concours grandes écoles

Concours grandes écoles

EcoRéseau Business le clame haut et fort : il existe en France un ferment entrepreneurial et littéraire dans les esprits, qui ne demande qu’à se concrétiser. La preuve avec ce concours de micro-nouvelles organisé dans chaque numéro auprès des étudiants d’une école, où ceux-ci doivent imaginer une start-up qu’ils jugent révolutionnaire parce qu’elle va bouger les lignes dans le futur.

Capitaine je suis, capitaine je serai

J’ai décidé de devenir marin, j’aime naviguer sur le radeau que j’ai construit avec mon équipage d’experts. Nous nous sommes mis d’accord pour le construire en bambou, parce que c’est résistant et esthétique.

“Biosun : pour en finir avec le sable” par l’équipe Biosun de l’IUT de...

En guise de micro-nouvelles, nous avons rassemblé d’authentiques projets « industriels » conçus par notre pléiade de jeunes gens invités à concevoir un produit ou un service ou une filière écologique. Le projet retenu nous a séduits par son utilité des plus pragmatiques, le schéma de la visualisation de l’objet et l’absence totale de chimie dans la composition de la lotion. Reste à trouver pour le flacon un composé biodégradable…

“Au milieu, autour, partout…” par Richard Gentilella de l’IAE Nice

EcoRéseau Business le clame haut et fort : il existe en France un ferment entrepreneurial et littéraire dans les esprits, qui ne demande qu’à se concrétiser. La preuve avec ce concours de micro-nouvelles organisé dans chaque numéro auprès des étudiants d’une école, où ceux-ci doivent imaginer une start-up qu’ils jugent révolutionnaire parce qu’elle va bouger les lignes dans le futur.

“Le fil conducteur” par Marion Trémolière de Montpellier Business School

EcoRéseau Business le clame haut et fort : il existe en France un ferment entrepreneurial et littéraire dans les esprits, qui ne demande qu’à se concrétiser. La preuve avec ce concours de micro-nouvelles organisé dans chaque numéro auprès des étudiants d’une école, où ceux-ci doivent imaginer une start-up qu’ils jugent révolutionnaire parce qu’elle va bouger les lignes dans le futur. Expérience des plus réussies ce mois-ci avec Le fil conducteur, micro-nouvelle de Marion Trémolière de Montpellier business school qui nous décrit sa solution transhumaniste géolocalisée.

“Soundmates” par Charlotte Marek de l’ISIT

EcoRéseau Business le clame haut et fort : il existe en France un ferment entrepreneurial et littéraire dans les esprits, qui ne demande qu’à se concrétiser. Expérience des plus concluantes ce mois-ci avec l’ISIT et la lauréate de ce numéro 51, Charlotte Marek, qui a imaginé Soundmates, plateforme de e-learning et de mise en relation entre musiciens pour pallier, telle celle de l’entrepreneur, la solitude du mélomane qui pratique un instrument.
Vincent Maury, Executive MBA (2016-2018)

« Baby watch » Vincent Maury de l’École des Ponts Business School

EcoRéseau Business le clame haut et fort : il existe en France un ferment entrepreneurial et littéraire dans les esprits, qui ne demande qu’à se concrétiser. Expérience des plus concluantes ce mois-ci avec l’Ecole des Ponts Business School et le lauréat de ce numéro 50, Vincent Maury, qui propose une solution connectée dans la santé pour prévenir la mort subite du nourrisson. Instructif.
Sarah Lafleur, IFAG Paris

« Souriez, vous maigrissez ! » par Sarah Lafleur de l’IFAG Paris

EcoRéseau Business le clame haut et fort : il existe en France un ferment entrepreneurial et littéraire dans les esprits, qui ne demande qu’à se concrétiser. Expérience des plus concluantes avec les étudiants de l’IFAG Paris qui n’ont pas manqué d’imagination. Sarah Lafleur, lauréate pour cette édition, grâce à son idée dans la smart santé avec une dent connectée dans un style pétillant non dépourvu d’humour et de légèreté. « Souriez, vous maigrissez ! »
Shana Enkaoua Meghira Shana Sebban

“Okaray” par Shana Enkaoua Meghira et Shana Sebban de l’Ecole de management Léonard de...

EcoRéseau Business le clame haut et fort : il existe en France un ferment entrepreneurial et littéraire dans les esprits, qui ne demande qu’à se concrétiser. Expérience des plus concluantes ce mois-ci avec l’EMLV avec l’originalité à souligner pour cette édition que la start-up décrite est réellement en projet. Les deux lauréates du mois de mars ont conçu Okaray, une start-up qui révolutionne notre rapport à l’art de façon interactive et ludique. Juste bluffant!
Guillaume Ouattara, en 4ème année, génie informatique à l’UTC

“L’examen médical” par Guillaume Ouattara de l’Université de technologie de Compiègne

EcoRéseau Business le clame haut et fort : il existe en France un ferment entrepreneurial et littéraire dans les esprits, qui ne demande qu’à se concrétiser. Expérience des plus concluantes ce mois-ci avec l’UTC (Université de technologie de Compiègne) et Guillaume Ouattara, le lauréat de ce numéro double qui a imaginé la médecine de demain. Résultat, des méthodes non invasives, non lourdes et rapides où les biotech rencontrent les algorithmes. Bonne lecture.
Thomas Fons Première année Parcours Management à Grenoble Ecole de Management

“Everybody knows” par Thomas Fons de Grenoble École de Management

EcoRéseau Business le clame haut et fort : il existe en France un ferment entrepreneurial et littéraire dans les esprits, qui ne demande qu’à se concrétiser. Expérience des plus concluantes ce mois-ci avec GEM (Grenoble Ecole de Management) et Thomas Fons, le lauréat du mois de novembre qui a imaginé une IA appelée Sky qui remplace le processus démocratique en étant capable de nommer aux hautes fonctions des profils triés par algorithme. Bonne lecture.
Pierre-Marie Soulat, MS Centrale-ESSEC Entrepreneurs

“Deep Walker” par Pierre-Marie Soulat de MS Centrale-ESSEC Entrepreneurs

EcoRéseau Business le clame haut et fort : il existe en France un ferment entrepreneurial et littéraire dans les esprits, qui ne demande qu’à se concrétiser. Expérience des plus concluantes ce mois-ci avec notre lauréat, Pierre-Marie Soulat, inscrit au MS Centrale-ESSEC Entrepreneurs et fondateur de la start-up Aregia, qui imagine, non sans plume, une jeune pousse du biomimétisme appliqué aux abysses marines.
Sacha Duprez L3 à l’IMT Mines Albi-Carmaux

“Vous, maître du jeu” par Sacha Duprez de l’IMT Mines Albi-Carmaux

EcoRéseau Business le clame haut et fort : il existe en France un ferment entrepreneurial et littéraire dans les esprits, qui ne demande qu’à se concrétiser. Expérience des plus concluantes ce mois-ci et place aux élèves ingénieurs pour cette édition avec les étudiants de L3 des Mines d’Albi. Le lauréat pour cette édition du mois de juin, Sacha Duprez, nous romance la vie de la start-up Possib’all, entreprise spécialisée dans la résolution de problèmes, la créativité et la conduite du changement par le jeu. Bonne lecture.
Pauline Drouilly Master 1 à l’ISC Business School Paris

“Pour ne pas les oublier” par Pauline Drouilly de l’ISC Business School Paris

EcoRéseau Business le clame haut et fort : il existe en France un ferment entrepreneurial et littéraire dans les esprits, qui ne demande qu’à se concrétiser. Expérience des plus concluantes ce mois-ci avec des élèves de l’ISC Paris au regard de leur créativité : hologrammes de voyage, mémoire augmentée et transhumanisme. La lauréate de ce mois-ci, Pauline Drouillly en Master 1, nous emmène sur un projet innovant qui revisite le partage des souvenirs.
Inès Prugnières, Msc in Management EM Lyon

“Le Paradis des Lecteurs”, par Inès Prugnières de l’EM Lyon

EcoRéseau Business le clame haut et fort : il existe en France un ferment entrepreneurial et littéraire dans les esprits, qui ne demande qu’à se concrétiser. Expérience des plus concluantes ce mois-ci avec des élèves de l’EM Lyon Business School au vu de leur créativité : Plateforme d’enchères du dépôt de brevet, IA et social Robot ou encore appli de démocratie de proximité... Mais la lauréate de ce mois-ci, Inès Prugnières, nous réinvente la lecture via une expérience de réalité augmentée.
Laure Carrel Billiard Audencia Business School

“Bienvenue à Elysea”, par Laure Carrel Billiard d’Audencia Business School

EcoRéseau Business le clame haut et fort : il existe en France un ferment entrepreneurial et littéraire dans les esprits, qui ne demande qu’à se concrétiser. Expérience ce mois-ci avec des élèves de la Majeure «Dirigeants et Entrepreneurs» à Audencia Business School, des plus concluantes au vu de leur créativité.La lauréate, Laure Carrel Billiard, imagine un robot sensoriel...

“So cloth !”, par Alice Gorins de PSB Paris School of Business

EcoRéseau Business le clame haut et fort : il existe en France un ferment entrepreneurial et littéraire dans les esprits, qui ne demande qu’à se concrétiser. Première expérience avec deux classes de PSB Paris School of Business, des plus concluantes au vu de leur créativité. La lauréate, Alice Gorins, imagine des vêtements intelligents à la température adaptable…

Une en vente

David Fayon Directeur de projets digitaux, auteur de Made in Silicon Valley

David Fayon : “L’année numérique 2019 : GAFami ou GAFennemi ?”

Selon un récent rapport publié par Oxfam, les 26 plus riches ont autant d’argent que la moitié de l’humanité. Parmi eux figurent les fondateurs...

Caroline Abram, opticienne et madone des lunettes qui embellissent

Sa marque d'optique est devenue une légende. Tout sourit aujourd’hui à Caroline Abram qui s’était crue condamnée à vendre des montures industrielles enfermée dans une boutique. Puis long tunnel où elle enfile des perles au Sénégal. Dix ans d’artisanat besogneux en appartement avant qu’Opra Winfrey ne chausse l’une de ses montures. Sa success story de rebond est une suite d’enchaînements gagnés. Admiration.

Sophie Lebas-Vautier, fondatrice de Good Fabric et de Marie & Marie, lauréate des re.start...

Sur la scène du Grand Rex, le 20 septembre, les re.start awards* à grand spectacle ont magnifiquement « dramaturgé » ce qu’ÉcoRéseau Business a « inventé » dès 2013 : la culture du rebond. L’idée très anglo-américaine qu’un échec n’est ni honteux ni rédhibitoire, simplement la chance pour un(e) entrepreneur(e) invétéré(e) de « rebondir » plus haut. Parmi 20 autres nommés, ce fut le cas de Sophie Lebas-Vautier, créatrice de Good Fabric et de Marie & Marie : des entreprises plutôt coton.

Pierre Pelouzet, le médiateur des entreprises

Un nominé particulier puisque tout entier tremplin de rebond et non « rebondisseur ». Mais le médiateur des entreprises sait que l’intervention « républicaine » bénévole de son entité est en soi un rebond pour l’entreprise qui en appelle à lui.

« J’aime mon [ancienne] boîte ! » Quand les seniors aiment les entreprises

Il n’est pas si loin le temps où certaines entreprises envisageaient le départ en retraite ou en pré-retraite comme une solution de gestion des ressources humaines et leurs salariés comme une période bénie de temps libre loin de toute contrainte.
Jean Marc Rietsch, expert international en dématique, président du Digital Information Institute ou D2I

La signature électronique 20 ans après

Bientôt 20 ans que la directive européenne n°93 de 1999 a permis le lancement de la signature électronique en Europe, remplacée depuis par le règlement n°910 de 2014 dit eIDAS. Force est de constater que le développement de la signature est très différent d’un pays à l’autre.  

Les sanctions contre le dirigeant en faillite : comme les antibiotiques ce n’est pas...

C’est une phrase qu’on entend si souvent « En France, on n’a pas la culture de l’échec », « aux Etats-Unis, les entrepreneurs sont fiers de parler de leurs échecs ». Pourtant, si cette phrase pouvait être vraie il y a plusieurs années, les choses ont bien changé dans l’hexagone et les entrepreneurs qui ont échoué ne subissent plus du tout le même sort que ceux qui subissaient la banqueroute avant la Révolution et qui devaient porter un humiliant… bonnet vert.

LES + LUS

Julia de Funès : “le rôle de l’entreprise n’est pas de rendre les salariés...

À l’heure actuelle, les grandes entreprises se portent économiquement bien. Et pourtant, la démotivation est généralisée : le nombre d’arrêts maladies est en progression et les burn-out, bore out, brown out sont de plus en plus fréquents.

Coworking : une nouvelle génération redéfinit l’entreprise

Difficile de ne voir dans cette véritable disruption des façons de travailler, de gérer une entreprise et de faire du business qu’une simple mode passagère.
L’accélération n’est toujours pas un sujet rentable en France.

Incubateurs / accélérateurs : l’heure du bilan

La France est l’un des pays d’Europe où le nombre d’incubateurs et d’accélérateurs, ces structures destinées à aider les start-up à se développer, est le plus nombreux.