J’aime le papier, le crayon ou le feutre

Temps de lecture estimé : 1 minute

Marc Drillech Directeur Général de Ionis Education Group
Marc Drillech,
professionnel de la communication et directeur général de Ionis Education Group

Écrire à la main comme à l’ancienne nous rappelle que nous sommes des manuels pensants et pas seulement des automates rivés sur l’écran.

Aujourd’hui, c’est vendredi. Les carpes râlent et le temps est à la réflexion.

Et le vieux boomer que je suis et que j’assume sereinement a très envie aujourd’hui de rédiger un message d’amour. Ni à des personnes, ni à des candidats, ni à des idées. Non, en regardant mon ordinateur qui me domine chaque jour, je pense au si grand plaisir d’écrire.

Oui, j’aime le papier, le crayon ou le feutre, les mots qui viennent, glissent, s’installent et s’enracinent.

Oui, j’aime le papier, le cahier ou le carnet qui s’enrichit et se remplit. J’aime le toucher, le sentir, porter un carnet dans mes poches, prendre du temps pour acheter de nouveaux stylos.

Oui, écrire à la main comme à l’ancienne nous rappelle que nous sommes des manuels pensants et pas seulement des automates rivés sur l’écran. Mais je reconnais un brin de nostalgie dans mes propos, presque une ridicule émotion. Tant pis.

Je rédigerai mon billet prochain avec mon portable sous le regard attristé de mes feutres, crayons, stylos et autres objets venus d’un autre monde !

Journaliste-Chef de service rédactionnel. Formé en Sorbonne – soit la preuve vivante qu'il ne faut pas « nécessairement » passer par une école de journalisme pour exercer le métier ! Journaliste économique (entreprises, macroéconomie, management, franchise...). Friand de football et politiquement égaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.