Aujourd’hui c’est vendredi. Les cachalots sont au boulot et le temps est à la réflexion.

Marc Drillech Directeur Général de Ionis Education Group
Marc Drillech, professionnel de la communication et directeur général de Ionis Education Group

Aujourd’hui c’est vendredi. Les cachalots sont au boulot et le temps est à la réflexion. Alors pardon ma réelle et simpliste préoccupation concernant les réseaux sociaux. L’une de nos difficultés collectives vient d’un déséquilibre grave qui s’immisce de plus en plus dans nos esprits. Et si les réseaux sociaux qui envahissent nos quotidiens étaient d’abord des machines à critiquer, condamner, “basher”, décrédibiliser.

Qui s’affirme satisfait d’un achat, d’un travail, d’amis ou de collègues, de la paix en Europe, de la sortie de la misère de continents ? Une très petite population et sans commune mesure avec ce haut-parleur qui aide des foules entières à critiquer, détruire, blesser, ostraciser, souvent dans l’ombre et l’anonymat. Twitter ou Facebook, ces formidables créateurs de liens, sont devenues surtout des machines à dégueuler de la haine, du mal et du morbide… Dans une certaine indifférence, comme si c’était finalement leur normalité.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.