Demain c’est vendredi. Les carpes craquent et le temps est à la réflexion.

Demain c’est vendredi. Les carpes craquent et le temps est à la réflexion. Et je m’interroge toujours sur l’envahissement de nos médias par les promesses écolo-sociéto-éthiques de ces nombreuses marques qui ont rencontré la Vierge au fond d’un Caddie.

Car si la prise de conscience est indispensable et surtout la bienvenue, on attend des marques qu’elles agissent, fassent, changent, œuvrent au quotidien.

L’envahissement médiatique c’est le dire qui domine le faire, la « parole de la com » qui masque l’action dans le réel.

Le discours sur l’engagement se fait bien trop fréquent, aux dépens des changements actifs. Et le discours sur le sens se révèle indécence.

Les marques feraient mieux d’œuvrer, dans le silence de celui qui agit au lieu de promettre.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.