Aujourd’hui c’est vendredi. Les baleines ont bonne haleine et le temps est à la réflexion.

Et en réfléchissant aux raisons explicatives de réussites ou d’échecs d’entreprises, on comprend que la faiblesse d’un réel processus de formation joue un rôle déterminant. 

 

Dans un monde marqué par la rapidité des changements et la profondeur des effets, par la multiplicité des domaines impliqués, trois déterminants vont définir les processus vertueux de formation. Et sans être devin, je crois que les entreprises qui ne les appliquent pas accroissent leur potentiel d’échec. 

 

C’est d’abord un processus et non un événement donc la formation est intégrée dans l’organisation générale et s’applique quotidiennement, non pas exceptionnellement.

 

C’est ensuite une pratique qui doit toucher tous les pans de l’entreprise et pas uniquement la recherche ou le marketing parce que l’innovation comme la disruption touchent à tout, partout, sur tout.

 

C’est enfin une dynamique collective, celle qui s’applique à tous, y compris tous les cadres et la direction générale… et pas seulement “destinée au petit peuple”.

Dis moi comment les gens se forment dans ton entreprise et je te raconterai tes potentiels ou tes handicaps.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.