Opel offre son Mokka à la gourmandise hexagonale

Opel ressuscite son vieux Mokka pour en tirer un objet de convoitise, concurrent maison et plus accessible du mini SUV DS3 Crossback.

Le test est imparable. La réussite commerciale d’un véhicule se mesure souvent à sa capacité à attirer les regards et aux nombreuses questions et commentaires qu’il suscite pour son conducteur. Le nouvel Opel Mokka fait incontestablement partie de cette catégorie. Conçu sur la base de la plate-forme du 2008 et de la DS 3 Crossback, fabriquée dans l’usine PSA de Poissy dans les Yvelines, cette alternative au SUV Opel Crossland est la deuxième génération d’un modèle de l’époque General Motors. Le Mokka ressuscité dans le giron du groupe français se fait donc remarquer par son look premium tant à l’extérieur que dans l’habitacle (avec notamment en version haut de gamme Ultimate un combiné écran tactile de 10 pouces/dalle d’instrumentation de 12 pouces du plus bel effet). Quelques petites erreurs d’équipement (ouverture sans clé uniquement sur la porte conductrice, pas de chargeur par induction pour téléphone mobile) ne suffisent pas à ternir le tableau. Avec le moteur essence trois cylindres 1.2 turbo en version 130 ch (disponible également en 100 ch) sous le capot, couplé à la boîte auto, le Mokka remplit parfaitement sa mission aussi bien en ville que sur routes (il est également disponible en motorisation diesel et tout électrique).

Du coup, le Crossland restylé semble bien terne et un peu suranné. À peine plus grand (7 cm) ce SUV souffre d’une insonorisation médiocre, d’un confort très relatif, d’incongruités d’équipements (réglage des sièges mi-électrique, mi manuel), et offre finalement un plaisir de conduite limité. Même si le moteur essence 1,2 litre 130 ch de notre modèle d’essai couplé à une boîte manuelle très agréable n’a pas démérité.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.