La Fiat 500X se refait une beauté

Le petit SUV urbain s’offre une cure de jouvence avec de nouveaux moteurs essence sous son capot. Une réussite.

Qu’on se le dise la Fiat 500X est nouvelle, affirme son constructeur: nouveau look, nouvelles technologies, nouveaux moteurs. Elle est résolument tournée vers le futur assène le spot de pub de son lancement, inspiré du film « Back to the Future » (dont l’acteur vedette Christopher Lloyd fait d’ailleurs une apparition en guest star à la fin du clip).  « La référence à ce film culte permet de montrer que la 500X possède toujours un futur d’avance grâce à ses nouvelles technologies embarquées d’aide à la conduite proposées de série dès la version d’entrée de gamme » s’enthousiasme enfin l’argumentaire du dossier de presse.

Dont acte. Pour autant, il ne fait pas s’emballer. Cette communication superlative nous semble en effet en effet un poil exagérée et masque peut être la pauvreté de l’offre en nouveaux modèles de la marque phare du groupe FCA (Fiat Chrysler automobiles).

En l’occurrence la 500X, loin d’être réinventée, ne fait l’objet, somme toute, que d’un sérieux restyling. Profitable, il est vrai, car le petit SUV urbain italien gagne encore en bonhommie et en charme.

Une très belle voiture

La 500X est jolie c’est entendu, avec de nouvelles teintes de carrosseries dont un superbe blanc trois couches Ivoire, des métallisées Bleu Italia et Vert

Techno, et des mat Bleu Jeans et Vert Alpi du meilleur effet. En prime 7 modèles de jantes (16, 17 et 18 pouces), de nouveaux blocs optiques à LED, avant et arrière ; un nouveau design des pare-chocs ; de nouvelles plaques de protection. Voilà pour le look extérieur. A l’intérieur Fiat propose sept combinaisons différentes de tissus, cuirs, et couleurs pour une gamme déclinée au final en France en quatre versions : urban, city cross, cross et club. Nouvelle planche de bord, nouveau volant, écran tactile de 7 pouces, qualité de la finition, confort, ergonomie des commandes, bonne position de conduite, la 500X ne manque pas d’atouts c’est certain. A commencer par son niveau d’équipements et d’aides à la conduite : reconnaissance des panneaux de signalisation et alerte de franchissement de lignes de série ; et en option, avertissement d’angle mort, limiteur de vitesse auto-adaptatif, freinage d’urgence autonome, caméra de recul, ouverture et démarrage sans clef, navigation Tom-Tom…

Le pari techno

Fiat cible également les jeunes générations de conducteurs avec une appli Mopar® Connect pour « échanger et surveiller d’énormes quantités de données en temps réel à l’aide d’appareils connectés et d’interfaces conviviales » comme la possibilité de contrôler à distance verrouillage et déverrouillage des portières, de localiser le véhicule en cas de vol ou quand on ne sait plus où l’on s’est garé, d’afficher à distance des informations telles que le niveau de carburant, de la batterie et la pression des pneumatiques, d’alerter si une certaine limite de vitesse est dépassée ou si le véhicule quitte une zone précédemment délimitée sur une carte. Mais tout cela ressemble un peu à des gadgets inutiles.

Nouvelles mécaniques

Mais la vraie nouveauté de la 500X se trouve sous son capot avec une nouvelle génération de moteurs essence FireFly en alliage d’aluminium conformes à la norme Euro 6/D-TEMP. Le trois cylindres 1 litre de 120 ch est performant et plutôt agréable, idéal pour la ville. Il est étrange par conséquent qu’il ne soit pas associé à la boite automatique à double embrayage DCT à six rapports, disponible avec le quatre cylindres 1,3 litre de 150 ch. Deux mécaniques qui nous ont semblé un poil gourmandes.

Trois moteurs turbo Diesel MultiJet II sont également disponibles : 1,3 litre pour 95 ch lui aussi associé uniquement à une boite manuelle à 6 rapports ; 1,6 l 120 ch boite manuelle ou automatique et 2,0 litres 150 ch avec transmission automatique à neuf rapports et quatre roues motrices.

Modèles essayé : Fiat 500X Club 1.3 GSE T4 150ch DCT. Tarifs à partir de 29.990 euros. Fiat 500X Cross 1.0 GSE T3 120ch. Tarifs à partir de 22.990 euros. Tarifs gamme essence de 18.990 à 29.990 euros. Tarifs gamme diesel de 23.490 à 34.090 euros.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.