France 2020 : les grandes réformes, les grands défis, les grandes douleurs

2020, c’est rond, ça fait étape, troisième année d’un gouvernement de centre droit mâtiné de gauche et de vert, à l’épreuve des « gilets jaunes » en 2019 et désormais tenu de sortir d’une grève à la française : syndicats et gouvernement jouent un bras de fer d’où sortira un accord bancal, un compromis hérissé de « pivots » et d’« équilibre », d’« universel » et de « spécifique », de « points » et de « répartition », avec en ligne de mire le seul consensus possible, l’équilibre des comptes des caisses de retraite à hauteur de 14 % du PIB (au-dessus de la moyenne européenne), ce qui reviendra à une baisse globale des retraites. Le positif de l’affaire, c’est que ce pays irréformable en sortira réformé, que la citadelle intouchable, nos retraites, sera quand même ouverte, que les partenaires sociaux finiront par se mettre d’accord sur un financement d’autant plus équilibré qu’il se donne dix ans au moins pour produire ses effets progressifs. Mais ce pays, comme la planète, doit très vite établir un autre « compromis » qui déterminera le plaisir de vivre à (court) terme des actifs comme des retraités : limiter les effets du dérèglement climatique. Qu’on soit optimiste ou déjà fataliste, la limitation du réchauffement à 1,5 degré est un combat perdu. Reste à limiter les dégâts et trouver des solutions préventives aux 50 degrés estivaux que préfigure tout un continent, l’Australie, livré aux flammes, dont le Premier ministre dans son bureau climatisé soutient le suicide, à coups de mines de charbon et de passivité. Emmanuel Macron, davantage préoccupé par les stratégies géopolitiques du monde (« L’Europe est au bord d’un précipice », dit-il à The Economist), n’a pas encore établi le « budget vert » profilé par le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin en 2021 seulement. Il s’agit d’évaluer les dépenses et les recettes de l’État français « en fonction de ses objectifs environnementaux pour l’aider à mettre en œuvre une stratégie de lutte contre le changement climatique cohérente ». La France 2020 n’est pas vraiment en ordre de bataille pour affronter la décennie de tous les changements, mais tellement plus que le reste du monde en véritable danger. Pour définir ses enjeux, nous avons choisi six thèmes chauds-brûlants qu’éclaire un expert ou un spécialiste « optimiste ». Histoire de nous rappeler que le pire n’est jamais certain.

Olivier Magnan

Au Sommaire du dossier 

1. 6 rendez-vous de la France en 2020 et au-delà

2. Métropoles : quel poids, quels projets ?

3. Comment prend-on sa retraite sur la planète, si on la prend…

 

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.