Les taxis s’ubérisent

Et s’il était aussi simple de commander un taxi qu’un VTC ? Tako, lancé par la start-up du même nom, propose de héler et même de payer un taxi depuis son smartphone. L’idée maligne : en utilisant le principe de la maraude électronique ‒ lever la main dans la rue ‒, l’application évite les frais d’approche. Tako se base sur les données de géolocalisation fournie par les chauffeurs de taxi inscrits sur l’app – 4 000 dont les trois-quarts sur Paris. S’il n’est pas possible d’indiquer précisément le prix de la course, Tako utilise un algorithme pour donner tout au moins une estimation. Et il est possible de choisir entre payer par l’application ou par carte dans le véhicule.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.