L’école Les mots, premier accélérateur d’écrivains

Pas d'écrivain sans café?
Pas d'écrivain sans café?

Pour le plaisir… mais pas seulement

On croyait que l’incubation/accélération avait été déclinée à toutes les sauces… Cela, c’était avant de découvrir Les Mots, première école d’auteurs et accélérateurs d’écrivains en herbe. Bienvenue dans ce lieu inédit de transmission de l’écriture.

Selon un sondage Le Figaro littéraire-OpinionWay datant de 2009, un adulte sur trois souhaiterait écrire et peut-être être un jour publié pour coucher sur le papier ses idées, ses histoires, ses pensées. « La première mission de notre structure est d’offrir un temps d’écriture à raison de deux heures par semaine et offrir un lieu calme, reposant, où est également à disposition une multitude d’œuvres », explique Charlotte Steisel, responsable adjointe à propos de l’école Les mots, installée au 4 rue Dante, voie de Paris constellée de petites librairies indépendantes dans un quartier réputé pour y voir siéger quelques maisons d’éditions historiques. Le lieu a été inauguré en février 2017 en présence de Bernard Pivot et de ses deux co-fondateurs, Alexandre Lacroix, directeur de la rédaction à Philosophie Magazine, auteur et écrivain, et Elise Nebout, ancienne directrice du Numa Sprint, un fonds d’investissement et accélérateur de start-up.

Prendre le temps d’écrire et de partager

« Les mots est un lieu qui permet aux amateurs de se rassurer et de se confronter, de se donner du temps. C’est un espace dédié à la littérature. De l’événementiel est programmé en soirée notamment pour rencontrer des auteurs réputés. Des master classes sont aussi organisées pour par exemple être conseillé par des éditeurs. Nous allons plus loin que les ateliers d’écriture existants en donnant les moyens de concrétiser les projets. Nous fonctionnons comme un accélérateur d’écrivains. L’idée est de propulser certaines personnes vers la publication », complète Charlotte Steisel, responsable adjointe de ce lieu de transmission.

Dans une ancienne galerie d’art donc, une bibliothèque de bois clair habille le sous-sol sur plusieurs de ses murs tout en servant de cloison pour deux espaces. D’une part, un grand tapis tressé en jonc de mer réchauffe un premier lieu occupé par plusieurs sièges confortables, sorte d’espace à tout faire, pour lire, discuter, s’entretenir. De l’autre côté du mur bariolé de livres, des tables disposées en quadrilatère accueillent les sessions d’écriture pour une jauge de quinze personnes. L’ambiance est feutrée, calme. Même sans fenêtre, nous n’étouffons pas. Au contraire même… Nous remontons les escaliers. Les livres remplacent les chandeliers aux murs. Au rez-de-chaussée, du carrelage comme dans une église. Des murs blancs immaculés, un bar et de grandes tables. Une paroi de verre sépare le bar et l’espace de coworking d’une autre salle d’écriture. Ca travaille aujourd’hui. Point d’auteurs mais l’équipe des Mots qui s’attèle à l’organisation de l’événementiel, au développement des projets. Lors de son année de lancement, Les mots ont adopté le modèle des ateliers classiques, événementiel en sus en nourrissant l’idée de devenir un incubateur d’écrivains. Le format classique se compose de dix séances de deux heures avec des ateliers hebdomadaires.

Accélérateurs d’écrivains et master class avec de grands écrivains

Il y a deux mois, l’école commençait à organiser ses ateliers au long cours. Sur un panel de 30 projets, une huitaine a été retenue pour travailler avec trois auteurs dans le perfectionnement de leur manuscrit sur une période de huit mois. Sur ce programme, trois auteurs de renom, Denis Bonbère, Chloé Deleaume, Marin de Viry explicitent les difficultés, les achoppements de l’écrivain, encouragent et conseillent les auteurs en ayant en ligne de mire pour les participants le Graal de tout auteur, la publication !

D’autres ateliers plus intensifs se passent sur une journée, un week-end voire une semaine durant les vacances scolaires. Au menu pour ce mois-ci, un atelier les 23 et 24 juin sur le thème : « Loups-garous, magiciens et chamanes : comment construire un personnage hors-norme ? », mené par Isabelle Sorente pour la somme de 250 euros pour une quinzaine de personnes maximum.

Cette session s’organise en quatre séances de trois heures. A partir de grands romans comme Le Loup des Steppes, Abattoir 5 ou Le Livre des Illuminations, Isabelle Sorente partira durant deux jours sur les traces de votre propre personnage hors-norme. A la fin de l’atelier, vous aurez créé votre personnage, exploré son psychisme et son rapport au monde et serez prêt à raconter son histoire.

« Nous fonctionnons généralement par trimestre pour les prochaines inscriptions. Il existe également des abonnements annuels pour faire partie du club. La cotisation est de 125 euros par mois avec ateliers au choix dont 18 heures de stage. Cela inclut également la gratuité pour tous les événements et une réduction de 25 % pour les master classes. Les mots est aussi un espace de coworking toute l’année où l’on peut s’inscrire via notre plateforme. Les retours positifs sont nombreux car notre école permet d’offrir du temps pour écrire. Un luxe aujourd’hui et au-delà des conseils d’écriture et des techniques, c’est le retour humain, et les échanges inspirants avec les auteurs qui rythment les séances d’écriture », conclut Charlotte Steisel à propos de cette structure unique en France qui fédère une communauté de 1 500 participants et de 4 000 membres.

Geoffroy Framery

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.