Ankorstore, la marketplace qui connecte marques et points de vente

© Ankorstore

Temps de lecture constaté 1’30

Qui ? Ankorstore
Quoi ? Une plate-forme b to b qui facilite les échanges entre les marques et créateurs et les boutiques partout en Europe.

En à peine deux ans d’existence, la jeune pousse Ankorstore a déjà conquis des milliers d’acteurs du retail. La solution de mise en relation entre commerçant·es et marques séduit toujours plus. La start-up se rêve déjà en leader européen du secteur et mise notamment sur la réouverture des boutiques et une nouvelle levée de fonds.

L’aventure Ankorstore commence en 2019, pour quatre entrepreneurs issus du e-commerce français, Pierre-Louis Lacoste, Nicolas d’Audiffret, Nicolas Cohen et Mathieu Alengrin. Avec une idée claire : se positionner comme en tant qu’intermédiaire entre boutiques indépendantes et marques, en ciblant des marques – PME pour plupart – qui souhaitent se développer sur les marchés européens. Ankorstore se définit donc comme une marketplace « wholesale », qui fournit un outil de sourcing aux boutiques indépendantes auprès de marques, elles aussi indépendantes. La solution développée par la start-up donne accès à des outils de trésorerie, de gestion des stocks et à un catalogue de référencement de marques européennes. Ankorstore s’est donné pour mission de faciliter la vie des commerçant·es indépendante·es grâce à ce catalogue. En deux ans d’existence, la jeune pousse parisienne met en relation quelque 50 000 détaillants et 5 000 marques situés dans 14 pays européens. « Il y a un engouement énorme du marché pour les marketplaces b to b, explique Nicolas Cohen, le retail a changé. Les commerçants veulent offrir une nouvelle expérience à leurs clients et développent par exemple des concepts stores. » Ankorstore prend notamment soin de sélectionner des marques innovantes ou « branchées » hisrtoire que les commerçant·es s’approvisionnent plus facilement en nouveaux produits sans avoir besoin de courir les salons.

Objectif Europe
Parmi ses solides arguments, Ankorstore vante la souplesse de son modèle et mise dessus. Grâce à son partenaire Alma – une start-up de la fintech spécialisée dans le paiement fractionné – la marketplace propose un délai de paiement de 60 jours et autorise des commandes à partir de 100 euros. Preuve de sa réussite : la start-up a bouclé en mai 2021 une nouvelle levée de fonds de 84 millions d’euros en série B auprès de Tiger Global et Bain Capital Ventures. Il s’agit là de la troisième levée pour la jeune pousse, après une première de 6 millions d’euros en novembre 2019 et un tour de table de 26 millions d’euros en décembre 2020. Les nouveaux fonds rassemblés vont donner les moyens à Ankorstore de perfectionner sa plate-forme technologique B2B et investir dans son marketing pour séduire de nouvelles marques et de nouveaux commerçants. Et de continuer à s’imposer comme un nouveau fleuron français : « Nous voulons construire un leader européen et cela suppose d’aller très vite », affirme Nicolas Cohen.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.