Glimps, la détection de malware par intelligence artificielle

Temps de lecture constaté 1’45

Qui ? Glimps
Quoi ? Une technologie de détection et d’analyse des menaces de sécurité informatique

La cybersécurité s’affirme de plus en plus comme l’un des grands enjeux stratégiques de notre époque. Le gouvernement français devrait investir un milliard d’euros d’ici à 2025 pour muscler les défenses numériques des entreprises, des administrations et des hôpitaux. Et la start-up rennaise Glimps compte bien se faire une place de choix dans le marché florissant de la cybersécurité.

Avec sa solution logicielle de conceptualisation qui rend « la défense plus forte que l’attaque », la jeune entreprise bretonne a déjà parcouru un long chemin depuis sa création fin 2019 par quatre anciens ingénieurs de la Direction générale de l’armement (DGA), Frédéric Grelot, Cyrille Vignon, Jérémy Bouetard et Valerian Comiti. Le principe : grâce à une technologie de conceptualisation du code informatique augmentée par de l’intelligence artificielle, les solutions de Glimps permettent de détecter, caractériser et analyser les menaces de sécurité numériques. La technologie est présentée par ses concepteurs comme unique au monde. Dès 2020, la start-up a lancé deux produits basés sur sa technologie. Dans un premier temps, Glimps Malware détecte les nouvelles menaces potentielles. « En mode SaaS ou installé chez l’utilisateur, cette solution cible les grands groupes et les opérateurs d’importance vitale. Mais via des partenariats avec des prestataires IT ou des intégrateurs, nous entendons aussi la proposer aux PME, ETI ou aux établissements de santé également ciblés par des menaces cyber », détaille Frédéric Grelot.
Puis, par reverse-engineering,  Glimps Audit documente le code du logiciel pour en certifier, ou non, la sécurité. Une troisième solution, Glimps Comply, est en gestation. Elle permettra d’identifier les risques liés aux licences juridiques d’un logiciel.

Levée de fonds de 6 millions d’euros
Après une riche année 2020, Glimps poursuit son développement en 2021, avec une levée de fonds XXL annoncée en avril dernier. Le tour de table de six millions d’euros constitue une opération record pour une start-up du secteur de la cybersécurité créée il y a moins de deux ans. Cette levée de fond, menée par Ace Capital Partners, société d’investissement de référence dans le secteur de la cybersécurité, a reçu le soutien de Breizh Up, le fonds de co-investissement de la région Bretagne. Une levée de fonds en forme de confirmation de la trajectoire ascendante de Glimps. Des 4 cofondateurs, de la création jusqu’en septembre 2020, l’équipe Glimps a atteint 16 collaborateur·rices en à peine six mois. Et vise les 25 d’ici à la fin de l’année, et jusqu’à une centaine de collaborateur·rices en quatre ans. « Cette levée de fonds confirme la trajectoire ambitieuse de Glimps (…) elle va nous permettre de structurer l’entreprise en recrutant dans tous les domaines : technique (logiciel) mais aussi en ressources humaines, communication, finance, marketing… Et nous pouvons désormais accueillir tous nos nouveaux collaborateurs dans nos locaux attractifs du Digital Square (à Cesson-Sévigné près de Rennes) » explique Frédéric Grelot, l’un des co-fondateurs.
Côté développement, Glimps se consacre actuellement au marché français, mais si la start-up compte déjà parmi ses clients des grands groupe et des opérateurs publics en France, son portefeuille devrait s’internationaliser dès 2022.

 

 

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.