EcoRéseau Business n°55

Climat : les entrepreneurs sauveront l’humanité

Il fait chaud.

Le 25 octobre, les étangs sont asséchés, la terre craquelle, le stress hydrique sidère les cultivateurs que l’on voit le soir aux JT égrener de la terre sèche entre leurs mains et expliquer que le quintal à l’hectare sera catastrophique.
Dimanche 28, la France a eu très froid. Pourtant, des experts nous expliquent pourquoi cet anticyclone qui joue avec l’air froid et l’air chaud n’a rien d’inquiétant.

Pourquoi la catastrophe mortelle dans l’Aude n’est qu’un épisode méditerranéen « normal ». Changement climatique ? Si l’on prête bien l’oreille, d’autres météorologues glissent que ces « incidents », tout ce qu’il y a de courants, pourraient se multiplier, qui seraient le signe d’un dérèglement.
Le Groupe d’expert intergouvernemental pour l’évolution du climat, le Giec, interpelle carrément les dirigeants politiques. Toute l’industrie, dans tous les secteurs, se prépare depuis plus de dix ans à une économie verte dont les processus, les matériaux, les inventions pourraient contribuer à limiter enfin cet emballement de température qui nous pend au nez, et qui a déjà commencé, n’en déplaise aux rassurants spécialistes.

Mais les décideurs politiques ne bougent pas. Ne disent rien. Tétanisés par les lobbys, l’opinion publique et Donald Trump. Je croyais que tous les médias allaient faire leur job, titrer sur l’urgence, appeler les citoyens à descendre dans la rue, prendre à partie le nouveau ministre de la Transition. Rien. Seul Le Point du 25 octobre ose faire sa une sur « Les nouvelles solutions pour sauver la planète » – comme nous dévoilons le dessous des cartes à un mois du salon Pollutec en compagnie de sa directrice générale. Notre confrère s’avise que « l’écologie ne rime plus avec idéologie ». Bien sûr ! L’écologie rime avec croissance et emplois. Demandez aux entrepreneurs, start-up comme géants internationaux : voilà belle lurette qu’ils attendent dans les starting-blocks que les dirigeants politiques les invitent à sauver l’humanité sourde et aveugle en restaurant la croissance et en créant des emplois. Des millions d’emplois.

Olivier Magnan, rédacteur en chef

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.