EcoRéseau Business n°47

Merci pour ces 5 années et pour celles à venir…

Un taux de croissance estimé à 1,9% à la fin de ce premier semestre 2018. Du jamais vu depuis trois quinquennats. Le moral des investisseurs américains qui grimpe de 49% en 2016 à 72% en 2017 selon le baromètre AmCham-Bain. Des stars mondiales de l’économie réunies à Versailles dans le cadre du sommet choose France (bon, il nous a paru qu’il manquait quand même à l’appel un peu plus de représentants français, dommage…). Et cerise sur le gâteau bleu-blanc-rouge, l’indice du climat des affaires de l’INSEE qui crève le plafond, avec le niveau le plus élevé qu’ait connu l’industrie en 10 ans. Se serait-il arrêter de pleuvoir au pays des pessimistes mangeurs de grenouilles ?
Si les économistes évoquent un moment de grâce conjoncturel ou invoquent un effet de rattrapage classique après une crise économique et financière, il n’empêche que d’autres forces vives sont à l’action. Une bascule psychologique s’opère dans nos esprits. Il n’y a qu’à regarder les couvertures de nos confrères pour réaliser le pas de géant que nous sommes en train d’accomplir tous de concert. Quand Marianne réalise son double numéro de fin d’année au Panache français, le Point lui titre la France comme pays de l’optimisme ! Et si 2018 sonnait le glas de nos ataviques lamentations ?
Si tel est le cas, nous tenons humblement à vous remercier de nous faire confiance depuis cinq ans. Cinq ans que nous faisons germer l’idée que l’optimisme est de volonté mais aussi d’actions. Cinq ans pendant lesquels nous avons tenu à développer une ligne éditoriale qui trouve de plus en plus de lecteurs, comme l’illustrent le virage « positif » de nos confrères… De notre côté et en janvier 2013, nous titrions d’ailleurs notre premier édito « Vent d’optimisme », guidés par une ligne éditoriale centrée sur l’entrepreneuriat au sens large du terme et le progrès car oui, la France est ce pays qui sait innover et dont la capacité de ses concitoyens n’est plus à prouver . Mais encore faut-il en parler et en faire le relais plus souvent et plus spontanément.
C’est le pari que nous avons fait en avec le lancement d’EcoRéseau Business, dont l’efficacité de sa périodicité n’est plus à prouver ; au diable les « fast / brake / fake-news », concentrons-nous sur le fond, avec des articles d’analyse optimistes et éclairants à contre-courant de l’infobésité sinistre et morose. En bref, il est possible de vous faire découvrir l’économie autrement. Merci donc pour ces cinq années de soutien et surtout pour celles à venir, vous qui grandissez chaque jour un peu plus les rangs de nos fidèles lecteurs. Mais il ne serait question de nous reposer sur nos frêles lauriers. D’autant qu’à l’unanimité, les études de neurosciences montrent qu’à contenu égal, une information délivrée avec un ton négatif sera plus ancrée dans la mémoire qu’une même info diffusée avec le sourire…
Et pour garder le sourire en 2018, nous vous proposons quelques nouveautés. Des rubriques inédites d’abord avec l’œil décalé qui souhaite revenir sur un thème sociétal atypique, ce mois-ci, la drague sans les applications, vaste sujet par les temps qui courent et qui donne des idées sur comment approcher et séduire Catherine Deneuve… Des rubriques sur le retour aussi avec notre rubrique monde qui souhaite investiguer des problématiques business internationales. Des rubriques revisitées également comme notre prospective qui mettra en lumière des œuvres de la littérature et du cinéma. De nouveaux chroniqueurs aussi avec Philippe Croizon, quadri-amputé et aventurier de l’extrême ou encore Frédéric Rey-Millet, fondateur d’Ethikonsulting qui nous éclairera sur les nouvelles façons de manager. Car si « tout est possible », « manager n’est pas jouer » !
Pour ce numéro anniversaire, nous n’avons pas boudé notre plaisir et avons concocté un numéro dédié à l’entrepreneuriat dans son sens large avec la Une du Club entreprendre dédiée au pivot et au rebond entrepreneurial, avec notre nominé culture du rebond, Berthier Luyt, autrefois chantre du phénomène des makers et aujourd’hui DG de TechStars, un des principaux accélérateurs de France, avec également notre électron libre Martine Liautaud, mentor de femmes entrepreneures, engagée et engageante.
Notre média tient également à confirmer sa fonction d’outil stratégique des décideurs avec une enquête réalisée sur le bilan des incubateurs /accélérateurs en France, un autre dossier portant sur l’utilisation du Big Data dans l’étude de marché et notre cahier pratique qui épouse chaque aspect de la gestion d’une entreprise pour mieux vous guider dans votre métier d’entrepreneur. Last but not least, notre enquête sociétale et macroéconomique analyse le phénomène de relocalisation de nos entreprises en France pour mieux rediscuter l’avantage comparatif de la production à bas coût et espérer, à terme, constater le retour de notre industrie et de nos services dans notre cher pays. « Pendant des millénaires, on n’était ni optimiste ni pessimiste parce que les choses ne changeaient pas. Demain était semblable à hier », disait Jean d’Ormesson. Aujourd’hui le monde est en pleine mutation, profitons-en ! Stop le passé, regardons l’avenir. Vous vouliez de l’optimisme ? Vous voilà servis..

 

Jean-Baptiste Leprince
Fondateur & directeur de la publication

Geoffroy Framery
Journaliste EcoRéseau Business

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.