EcoRéseau Business n°41

Il ne manque plus qu’un souffle…

«Ne t’attarde pas à l’ornière des résultats », clamait René Char. Ce n’est pas un hasard si Emmanuel Macron aime à répéter cette phrase, ou plutôt cette exhortation, lui qui a d’emblée repris l’offensive en vue des législatives, en nommant un Premier ministre issu des rangs des Républicains. La France bouge, est en mouvement, pour ne pas dire en marche. Il est à espérer que le jeune Président fraîchement élu saura, au-delà des réformes économiques et de ses bonnes volontés européennes, libérer de l’espace et faire sauter les verrous à ceux qui défrichent tous les jours comme Rand Hindi, notre Electron Libre de ce mois-ci, qui conçoit avec sa start-up Snips des assistants virtuels intuitifs pour faire disparaître claviers et écrans. L’élan entrepreneurial que vit le pays – les dernières tendances d’essaimage des grands groupes décrites en Manager Autrement, ou encore la montée en puissance des clubs de Business Angels saluée en Réseaux & Influence en attestant – doit surtout être encouragé. Cela signifie bel et bien une inversion de tendance, ne nous trompons pas. Malgré les apparences, il subsiste encore en France des freins à l’innovation. Franky Zapata, l’inventeur du Flyboard Air qui a été interrogé dans nos colonnes il y a peu, risque encore une mise en examen et une peine de prison de la part de la gendarmerie de l’air à cause de ses essais. Celui qui se dit « déçu de son pays » est bien évidemment courtisé par les Américains ou les Chinois pour sa plateforme volante. Car ailleurs on ne se permet pas d’ignorer, voire de stigmatiser les jeunes pousses des transports que nous mettons à l’honneur dans notre Enquête. Dans chaque secteur il est aisé pour nous de rencontrer des personnages frondeurs, casseurs de codes, qui sauront bouleverser le soi-disant inéluctable déclin de cette « France périphérique », dont le Grand Angle révèle qu’elle dispose encore d’atouts culturels, économiques et entrepreneuriaux pour revenir dans la course. Encore faut-il profiter pleinement de ce vivier, bien sûr en donnant à ces pionniers des moyens économiques, académiques, règlementaires… mais aussi en créant un climat propice d’encouragement à la nouveauté. C’est à ce prix que les ruptures nées dans la e-santé, que nous analysons dans notre Tour du Monde de l’Innovation, seront adoptées dans l’Hexagone, ou que la fameuse monétisation des données personnelles, envisagée en Décryptage, prendra corps. Notre pays possède les hommes du mouvement, il ne manque plus qu’un souffle…

Jean-Baptiste Leprince
Fondateur & directeur de la publication

Julien Tarby
Rédacteur en chef

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici