EcoRéseau Business n°20

L’exception française

La France, terre d’innovation ? En tout cas, la question mérite d’être posée.

Si le principe de précaution est souvent décrié et se révèle parfois être un obstacle à l’entrepreneuriat, il n’en nécessite pas moins une adaptation, et donc pourquoi pas des innovations. Encore faut-il placer le curseur au bon endroit et cesser d’apprendre à fuir le risque plutôt que d’apprendre à l’affronter avec méthode. C’est pourquoi EcoRéseau a souhaité soutenir le débat pour vous permettre de mieux appréhender les problématiques et les enjeux en la matière.

Aussi, à l’occasion de notre 20ème édition (déjà !), nous avons souhaité mettre en exergue les savoir-faire français. Selon une étude de la banque Palatine auprès de 300 chefs d’entreprises, 40% d’entre eux estiment d’ailleurs que les sociétés hexagonales sont compétitives à l’international. Vous avez dit malade la France ? Là aussi, tout est une question de point de vue. De verre à moitié vide ou à moitié plein. De notre côté, nous soutenons la deuxième option.

A propos, nous réaffirmons que nous n’avons pas nécessairement besoin de regarder au-delà de nos frontières. De l’école des Gobelins, entre autres fabrique à talents pour une French Touch mondialement reconnue, à nos autres grandes écoles où tant d’entreprises y font leur marché, de nos terroirs viticoles gérés avec passion et mis en lumière sur les plus grandes tables jusqu’aux cercles les plus fermés tel le Club des Cent, notre pays regorge de talents et d’exceptions.

Ce n’est pas notre (jeune) entrepreneur du mois, Louis Haincourt, qui nous contredira. Pas plus que certains de nos octo- et nonagénaires, dont l’expérience et l’influence servent le débat public encore aujourd’hui.

Pour vous donner encore un peu plus d’appétit et en clin d’œil à notre 20ème numéro, arrêtons-nous quelques instants sur la signification de ce numéro plein de promesse. Symbole du changement et de l’amélioration, ce nombre annonce généralement une évolution heureuse. Il est également une aide pour solutionner un problème qui freinerait notre progression, stimule l’intuition ou encore permettrait de développer le sens des responsabilités. Ses effets bénéfiques, car il y en a paraît-il, suivent volontiers après un effort en guise de récompense.

Faut-il in fine cultiver une sorte de scepticisme à la française ? Chez EcoRéseau, nous avons fait notre choix. Non, ce n’était pas forcément mieux avant…

Jean-Baptiste Leprince
Fondateur & directeur de la publication

Julien Tarby
Rédacteur en chef

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici