Vous pouvez croire au père Noël ou croire à Colissimo...

Editorial

Les chef·fes d’entreprise rééliront Macron

Avec 43 % d’intentions de vote chez les entrepreneur·es, le président sortant ne doit craindre qu’une chose, la montée du racisme et du machisme dans ce pays. À enrayer dans les cinq années à venir. (illus. Avec Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef ©AFP)

La France vue de haut

« Sous nos yeux », Jérôme Fourquet et Jean-Laurent Cassely décrivent notre pays tel qu’il a évolué en une génération. Il est indispensable de comprendre pourquoi.
Les animaux, un patrimoine naturel inestimable.

Pas de public, pas de spectacle…

S’il existe encore des animaux sauvages enchaînés et asservis, c’est parce que le public répond présent.

Pour qui sonne le glas de Glasgow ?

Le seul scénario un tant soit peu optimiste avant dix ans serait de rêver à une ONU vraiment unie contre le réchauffement. Soit sans Xi Jinping ni Poutine. Utopie…

Il était une fois, rue de La Madeleine…

Petites histoires vraies à destination des commerçant·es français·es qui sont autre chose que des tiroirs-caisses.

Le plan Griset des TPE pourrait-il s’appliquer à plus grande échelle ?

Un expert de terrain à la tête d’un ministère professionnalisé et dépolitisé (Alain Griset, photo), ça donne un plan Indépendants a priori gagnant-gagnant. Faut-il en généraliser le principe ?

Tout un pays à dématérialiser…

La fin du ticket de métro et la généralisation des procédures en ligne s’inscrivent dans le vaste projet de la disparition de la paperasse. Sauf qu’à chaque formulaire disparu correspondent toujours plus de serveurs faits de câbles et d’électronique gourmande en électricité. Et que l’illectronisme grandit.

« Zemmur » (sic), un nanti-coqueluche

Le phénomène « Zemmur » ne se contourne pas. Qu’on le nomme « il », le « non-candidat », EZ ou Zemmur pour se la jouer clin d’œil en évoquant le mur qu’il devrait se prendre, il a envahi médias, plateaux, conversations et sondages. Pourquoi ?

Coluche, reviens !

À 7 mois de l’élection présidentielle, le pays s’offre un spectacle et se donne en spectacle.

Formation, qualité de vie et environnement

Au sortir d’une crise, face à une reprise, la société française au travail veut de défaire d’une emprise.

« Il faut imaginer Sisyphe heureux »

Sisyphe, c’est ce dieu condamné à pousser sa pierre jusqu’au sommet d’une montagne d’où elle finit toujours par retomber. Ce président heureux, candidat à sa succession au moment où la pandémie recule en France sait décidément manier les mots et séduire les foules…

Réparer et dépasser les « fractures »

À 7 mois de la remise en jeu de son gouvernement, la France se mesure via un sondage majeur qui livre depuis 13 ans l’état d’esprit de nos concitoyens. La réponse cette année : le « salut » passe par la transition climatique. Une « sécurité » réclamée cette fois bien avant la délinquance ou l’immigration.

Choisir son camp face à la Transition

Entre la grande Détérioration et la grande Restauration définies par l’astrophysicien Hubert Reeves, chacun de nous doit choisir. Le Décryptage du quinquennat Macron pour l’Institut Montaigne pourrait nous y aider.

Affronter les vents tourbillonnants de la rentrée

Vous allez bien ? Contents de vous retrouver chaque jour pour un debrief à notre façon ! En image, l'université d'été du Medef.
Celles et ceux que l’on assigne comme « antivax » se retrouvent de plus en plus stigmatisé·es.

Ne faisons pas des « antivax » les parias de la société…

À l’ère covid-19, ne pas se réclamer « pro-vaccin » fait forcément de vous un·e « antivax ».

Autorisation du glyphosate : le grand couac

En 2017, l’herbicide controversé était à nouveau autorisé en Europe. Sur la base de 53 études réglementaires confidentielles de génotoxicité du glyphosate. Aujourd’hui, une première évaluation indépendante de ces études remet en cause leurs conclusions et leur qualité. 

Une info qui passe après l’Euro dans nos journaux

Le pire du dérèglement climatique devait nous être annoncé dans un an, sous prétexte de relectures et d’approbations. Pourquoi tout ce temps perdu ? D’ores et déjà, les climatologues savent la partie très mal engagée.

Quitte ou double

Relâcher les contraintes est le nouveau pari d’un président qui surfe sur les frustrations d’un électorat versatile. Emmanuel Lucky Macron mise sur la chance plutôt que la prudence. On ne lui en tiendra rigueur que s’il perd le pari qu’il a jusqu’alors gagné.

Pour notre bien, vraiment ?

La perspective de lever le masque fin juin, au moins à l’extérieur, relève de l’arbitraire. S’il a fallu se plier aux exigences protectrices, il faut aussi se préoccuper des exigences surprotectrices. Le masque ne doit pas devenir une stupide « habitude », rassurante ou pas.

Une nouvelle façon de vous en dire « + »

Une lettre enrichie et le dernier numéro d’ÉcoRéseau Business en lecture en ligne gratuite.

Une en vente

Appel aux entreprises du numérique : réduisons l’empreinte carbone de nos technologies

Nous savons que le dérèglement climatique est le plus grand risque qui pèse sur nos sociétés. Les acteurs des technologies numériques ont, face à ces enjeux, une responsabilité considérable. Et doivent réduire leur empreinte carbone.

Le magasin physique ne va pas disparaître et voici pourquoi

Jonathan Lemberger, cofondateur de Tiendeo.fr, livre ses analyses des transformations du secteur du retail.

Cry january

Nos traditionnels et machinaux vœux de bonne santé ressemblent quasiment à une provocation.

L’intéressement, élément fédérateur en entreprise ?

Après la crise sanitaire, de nombreuses entreprises doivent remobiliser leurs équipes pour profiter de la relance économique. Mais comment impliquer l’ensemble des salariés dans un projet commun et les motiver ?

LES + LUS

Découvrez les 25 licornes françaises.

Découvrez les 26 licornes françaises !

Le chef de l’État s’était donné en septembre 2019 un objectif : passer de 7 à 25 licornes bleu blanc rouge d’ici à 2025 ! Défi relevé, et haut la main.
La lutte contre la pollution numérique constitue l'un des objectifs de notre siècle

Pollution numérique, la France peut mieux faire…

Le numérique représente 2,5 % de l’empreinte carbone en France. L’Ademe et l’Arcep font des propositions pour lutter contre cette pollution numérique.
X