À vélo, le risque de contamination est quasi nul !

Temps de lecture estimé : 1 minute

La bonne idée

C’est une information tirée du Spiegel de Hambourg. Alors que l’Allemagne n’est pas confinée, que la distanciation sociale prônée est de 1,5 mètre, que le nombre limite de personnes réunies est de 2, la fédération allemande des pneumologues affirme que « le risque de contamination à vélo est quasi nul ». Pourquoi ? Primo, les passants sont tenus à distance, secundo, le cycliste ne touche pas de surfaces contaminées, style barres de bus et, accessoirement, une partie de la chaussée. Au-delà de l’effet salutaire de la pratique du vélo, voilà que l’engin miracle protège les Allemand/es, peuple très « bicyclettiste ». Pourquoi pas le monde entier ?

Le doyen de la tribu. Ai connu la composition chaude avant de créer la 1re revue consacrée au Macintosh d'Apple (1985). Passé mon temps à créer ou reformuler des magazines, à écrire des livres et à en traduire d'autres. Ai enseigné le journalisme. Professe l'écriture inclusive à la grande fureur des tout contre. Observateur des mœurs politiques et du devenir d'un monde entré dans le grand réchauffement...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.