À vélo, le risque de contamination est quasi nul !

La bonne idée

C’est une information tirée du Spiegel de Hambourg. Alors que l’Allemagne n’est pas confinée, que la distanciation sociale prônée est de 1,5 mètre, que le nombre limite de personnes réunies est de 2, la fédération allemande des pneumologues affirme que « le risque de contamination à vélo est quasi nul ». Pourquoi ? Primo, les passants sont tenus à distance, secundo, le cycliste ne touche pas de surfaces contaminées, style barres de bus et, accessoirement, une partie de la chaussée. Au-delà de l’effet salutaire de la pratique du vélo, voilà que l’engin miracle protège les Allemand/es, peuple très « bicyclettiste ». Pourquoi pas le monde entier ?

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.